Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
7/11/2019
L’Institut diocésain de formation célèbre ses 21 nouveaux diplômés
Ils sont cette année 21 à décrocher un diplôme suite à leur parcours de formation proposé par IDF (Institut diocésain de formation). Mercredi soir, chacun a pu recevoir son certificat des mains de Mgr Pierre Warin.
C’est devenu une tradition. Une fois par an, le Séminaire de Namur accueille les nouveaux diplômés de l’IDF. Des étudiants qui ont suivi un cycle de formation et qui décrochent au terme de leur parcours une certification: le certificat en théologie pastorale (CeTP) aujourd’hui nécessaire pour devenir assistant paroissial ou animateur en pastorale dans le diocèse de Namur, ou encore le certificat en didactique de l’enseignement de la religion (CDER) destiné aux professeurs formés initialement dans une autre discipline que la religion catholique et qui est devenu aujourd’hui le complément requis pour enseigner la matière.
Cette année, la remise des diplômes était précédée d’une messe présidée par Mgr Warin en la chapelle du Séminaire. L’évêque de Namur a tout d’abord salué les trois directeurs d’IDF (Christine Gosselin pour le pôle namurois ainsi que les abbés Jules Solot et Michel Vincent, respectivement pour Rochefort et le Luxembourg). Mgr Warin a salué également les ''finalistes d’IDF'' qui étaient présents. Puis il a longuement fait allusion à l’hymne à l’amour de saint Paul. ''S’il me manque l’amour, je ne suis rien'', y est-il écrit. Bien sûr, en fin de soirée, Mgr Warin a envoyé les nouveaux diplômés en mission d’Eglise… mais un peu plus tôt, dans son homélie, il leur a rappelé que les diplômes en tant que tels n’étaient pas suffisants. ''Seul l’amour rend fécond'', leur a-t-il indiqué.

Une formation de plus en plus nécessaire
Après un temps de convivialité passé au réfectoire du Séminaire, tout le monde a pris la direction de l’auditoire Henri de Lubac pour la remise des certificats. Jean-Pierre Prévost, président de l’ISSR (Institut Supérieur de Sciences Religieuses de Carlsbourg), a remercié pour leur présence Mgr Warin et le chanoine Joël Rochette, vicaire général en charge de la formation. Il a remercié également les nouveaux diplômés et leurs accompagnateurs: des membres de la famille ou de l’entourage immédiat qui ont supporté les candidats tout au long de leur formation.
Puis c’est Paul Verbeeren, formateur à l’IDF et accompagnateur de nombreux étudiants dans leur travail de fin de formation, qui a pris la parole. S’adressant d’abord aux diplômés du CDER (12 étaient présents parmi les 18 finalistes de cette année), il a évoqué l’importance du cours de religion catholique et des professeurs: ''Devant un religieux dont les médias dénoncent très souvent les corollaires pervers ou violents, les enfants et les jeunes ont un urgent besoin de ces maîtres qui les mettent en présence des grandes intuitions vivifiantes des religions et particulièrement, en ce qui nous concerne, du christianisme.'' Et Paul Verbeeren de poursuivre: ''Je crois sincèrement que notre société sécularisée est prête à reconnaître la fécondité de notre apport et de notre expertise dans la mesure où nous posons un regard bienveillant sur la profondeur de ses chantiers de sens, et sommes prêts à reconnaître que l’émergence d’une pluralité des convictions est pour tous davantage une chance qu’une malédiction.''
Les propos du diacre Paul Verbeeren s’adressaient également aux trois diplômées du CeTP, toutes présentes: en animation pastorale aussi, ''un déplacement s’avère nécessaire en fonction de l’évolution de notre société. Tout comme pour vos collègues de l’enseignement, une formation théologique solide est de plus en plus nécessaire devant la complexité des discours ambiants, l’exigence croissante d’un argumentaire crédible, la dénonciation d’errements coupables dans la gestion des communautés, la demande insistante d’une parole qui soit authentique et qui ait goût de Bonne Nouvelle.'' Et Paul Verbeeren de conclure à l’attention de tous les diplômés: ''Votre mission et votre engagement, j’en suis certain, Dieu les bénit aujourd’hui de tout son cœur et de tout son amour.''
La soirée s’est clôturée comme il se doit par la remise des diplômes des mains de Mgr Warin. Un peu avant, Nathalie Didion, collaboratrice du SEDICOR (Secrétariat diocésain pour les cours de religion catholique, anciennement SEREO) avait signalé aux lauréats du CDER qu’elle pouvait les aider dans la recherche d’heures de cours de religion catholique à donner dans le diocèse. Le SEDICOR est en effet l’interface entre les P.O. des écoles et les candidats professeurs. Pour contacter Nathalie Didion: 081 65 67 53 - ndidion@diocesedenamur.be.
A.S.
Translate in English - Nederlands - Deutsch