Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Ce dimanche 24 janvier, trois séminaristes franchiront une nouvelle étape sur la longue route qui mène au presbytérat. Isaac Torres Julian, Joseph-François Nguyen Ban Hung et Joseph-Marie Tran Minh Thanh seront ordonnés diacre. Le premier est ordonné pour le diocèse de Namur, les deux suivants pour le diocèse de Thanh Hóa, au Vietnam. Vu le protocole sanitaire et le nombre réduit de personnes qui pourront être présentes, dans la cathédrale, l’ordination sera retransmise, en direct, via YouTube à partir de 15h.
Le 8 décembre dernier, la nouvelle tellement attendue arrivait : la Communauté des Béatitudes était érigée, par la Congrégation romaine des instituts de Vie Consacrée, comme Famille ecclésiale de vie consacrée de droit diocésain. Une communauté présente à travers le monde. Ils sont six frères (dont deux prêtres), neuf sœurs et onze laïcs à vivre à Thy-le-Château, à y accueillir des retraitants mais aussi à collaborer avec le diocèse.
Sœur Claudina, 37 ans, a rejoint Thy-le-Château et la Communauté des Béatitudes depuis un an maintenant. Dans un français impeccable et beaucoup de soleil dans la voix, Sœur Claudina raconte non seulement comment elle a quitté, son pays, le Mexique, mais aussi son changement de vie. Radical. Une vie, comme elle dit, où ''elle avait tout pour être heureuse.'' À quelques jours de la journée dédiée à la Vie consacrée (le 2 février) elle témoigne et encourage ceux et celles qui douteraient: ''N’ayez pas peur, dans l’appel qu’il (ndlr : le Seigneur) lance, il ne veut que notre bonheur.''
« Action Damien » repart en campagne contre la lèpre le dernier week-end de janvier. Pour soutenir les équipes médicales, les traditionnels marqueurs et, nouveauté cette année, des masques sont proposés à la vente. Une maladie encore très présente de par le monde et plus spécialement en Bolivie, au Sénégal et en Inde. Toutes les deux minutes, une personne apprend qu’elle souffre de la lèpre.
Le père Dominique Mathieu a été nommé le 8 janvier archevêque de Téhéran-Ispahan par le pape François. Belge, originaire d’Arlon, le père Mathieu a été provincial des Frères Mineurs conventuels en Belgique, avant d’être envoyé en mission au Liban en 2013.
L’idée avait été lancée il y a plusieurs années. Elle a muri pour devenir, aujourd’hui, réalité. Le Service de Catéchèse du Diocèse de Namur (SCDN) a son site internet. Un site qui, dans la forme se veut, pour reprendre les termes d’Isabelle Maissin, responsable du service, ''sobre et lumineux''. Quant au fond, il fourmille d’informations sans blablas. Avec un leitmotiv que l’on soit petit ou adulte, que l’on soit croyant ou pas… aider à faire prendre conscience du trésor qu’est l’Évangile pour s’en nourrir mais aussi, ensuite, pour le partager.
C’était en février dernier, l’abbé Chrétien Ekumé fermait l’église de Tintigny. Rien à voir avec la pandémie de coronavirus. L’église fermait ses portes pour permettre l’ouverture d’un important chantier de rénovation. Il vient de se terminer.
À l’heure du nouveau fuseau horaire Covid-19, tout a changé ! Pas de messe des familles, pas de crèche vivante avec les plus petits parés de peaux de moutons et autres ailes angéliques. Qu’à cela ne tienne, l’esprit de Noël devait exister, le cœur de Noël devait battre, la naissance dans la crèche de Bethléem devait rassembler !
Ils sont arrivés avec un peu de retard sur le calendrier mais avec des cadeaux et pas que pour l’Enfant Jésus. Melchior, Balthazar et Gaspard, les Rois mages, avaient rendez-vous, dimanche matin, à Jambes-Velaine. Une visite qui a encore été l’occasion d’une brève catéchèse pour les enfants du catéchisme.
Merci pour votre collaboration ! Vous avez répondu, très nombreux, à notre appel et nous avons ainsi pu publier sur le site du diocèse des photos de paroisses dans leurs habits de Noël. De très belles réalisations. Comme ici à Sohier. Les petits comme les grands ne peuvent qu’être émerveillés devant ces lumières, cette crèche tout en finesse, en élégance. Avec l’enfant Jésus en cire. Chaque famille a aussi reçu en cadeau une lanterne. Ce n’est bien sûr qu’un exemple. Si ce n’est encore fait, prenez un peu de temps pour parcourir, à travers le site ou encore au fil des posts de la page facebook, le diocèse. Vous découvrirez ces crèches aménagées à l’extérieur qui n’auront pas manqué d’interpeller les passants pas toujours très concernés par cette naissance. Des paroisses ont aussi profité de la crèche pour y inviter des personnes devenues, aujourd’hui, bien malgré elles, incontournables, les soignants. Des crèches ont été bien sûr aussi installées dans les églises. Elles ont rassemblé, tout en respectant les conditions sanitaires, les familles et ont permis un temps de prière, de recueillement dans ce Noël décidément bien différent. Sur le site du diocèse, nous vous offrons une promenade lumineuse, joyeuse à travers les paroisses et leurs réalisations. L’occasion encore de s’émerveiller devant la créativité, l’ingéniosité… de tous ceux et celles qui n’ont pas ménagé leurs efforts. Autant d’idées à développer, en 2021, pour un Noël espérons-le plus traditionnel. Des photos ont aussi présentes dans l'article intitulé : ''Du nord au sud du diocèse, ce Noël 2020 se réinvente''.
Le 8 décembre dernier, le pape François annonçait le début d’une année dédiée à saint Joseph. Année qui se terminera le 8 décembre 2021. Saint Joseph, un saint qui occupe une place privilégiée dans le cœur de bien des chrétiens. Le pape a ajouté qu’il le priait chaque soir. Saint Joseph, un homme discret, réservé, très apprécié aussi des prêtres. Et quand en plus ces prêtres portent son prénom…
À l’occasion de la Semaine de l’Unité 2021 (18-25 janvier), les chrétiens de toutes les Églises du monde sont invités à se pencher ensemble sur un thème commun et des textes bibliques, afin renouveler leurs efforts et leurs prières pour la réconciliation et l’unité des chrétiens. Le thème de la Semaine de l’Unité 2021, tiré de l’Évangile de Jean, 15, 1-17, est « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance ». Un sous-thème est également proposé pour chaque jour de la Semaine. La pandémie qui secoue le monde perturbe également ce rendez-vous. Les rassemblements ne sont pas possibles. La communauté des moniales de Grandchamp a tout prévu pour nous guider dans la prière. Une brochure à télécharger ci-dessous.
Impensable, dans le contexte sanitaire actuel, de réunir prêtres, diacres, représentants des communautés religieuses, représentants des pastorales… pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Alors, le diocèse a décidé de jouer la carte 2.0. Une vidéo a ainsi été réalisée à partir de séquences filmées, le plus souvent, avec un simple téléphone portable. Elle est maintenant diffusée via Internet sur le site du diocèse (www.diocesedenamur.be), les réseaux sociaux.
L’abbé Fabian Mathot aime, lorsqu’il a un peu de temps libre, assouvir sa curiosité… Lorsqu’il était plus jeune, les vacances familiales comportaient déjà un temps pour visiter une ville, un château, une église... Un intérêt qui ne le quitte pas. Très régulièrement, il nous emmènera, dans le diocèse, à la découverte de lieux pas toujours très connus. Aujourd’hui, on prend la direction de Floreffe. Floreffe avec son abbatiale… mais pas seulement.
Dans cette nouvelle série d’articles, j’aimerais vous emmener avec moi en balade dans notre diocèse, à la découverte de beaux endroits qui méritent un détour et où il fait bon de s’arrêter un peu. Ce mois-ci, je vous propose de faire arrêt à la chapelle Sainte-Renelde à Floreffe.
Ce Noël 2020, l’abbé Pascal Roger, doyen d’Arlon, n’est pas prêt de l’oublier. Pas plus que ses fidèles qui, pour cette messe de la nuit de Noël étaient réunis non pas dans une église mais bien dans leur voiture garée au parc des expositions d’Arlon.
Le secteur Aische-Dhuy a participé, avec les jeunes du patro Notre-Dame de Dhuy, à l’opération « boîtes de Noël ». Le principe est simple : prendre une boîte à chaussures et la transformer en coffre à trésors pour les personnes dans la précarité.
Les enfants sont toujours impatients de vivre l’Avent. Le traditionnel calendrier joue sans doute avec la friandise proposée au fil des jours un grand rôle. A Florennes, les enfants de maternelle ont découvert que l’Avent était un temps de préparation à Noël, un moment pour mieux vivre ensemble.
Le réseau Églises Ouvertes vient d'ouvrir les inscriptions pour la 14e édition des Journées Églises Ouvertes, qui auront lieu les 5 et 6 juin 2021 sur le thème ''Église, fil rouge''.
Avec l’encyclique Laudato Si’ (2015), le pape François adressait à tous les chrétiens, et plus largement à chaque personne habitant cette planète, un appel moral et spirituel à un changement radical de comportement pour « sauvegarder notre maison commune ». Il invitait également à « inclure toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral » … (LS,13). Cinq ans après cette publication, le pape annonce une année Laudato Si’ jusqu’au 24 mai 2021. Ci-dessous, une liste de sites web à visiter, ainsi qu'un nouveau logo à découvrir.
Les évêques de Belgique publient un message de Noël commun en cette période exceptionnelle.
FeelGod, le nom d’un groupe de jeunes musiciens catholiques qui tous brûlent de partager avec d’autres leur passion pour Dieu et pour la bonne musique rock. Lancé en 2015, le groupe se produit régulièrement dans des concerts de louange. Un groupe dans lequel on retrouve deux musiciens du diocèse : la chanteuse, Annonciata, est originaire de Ciney, et le pianiste, Benoît, habite à Namur, près de l’hôpital Sainte-Elisabeth. À noter : un concert live de Noël sera organisé ce vendredi 25 décembre, à 20h, sur leur chaîne YouTube.
Des ministres du culte et des fidèles avaient introduit, en extrême urgence, une demande visant à la suppression de l'arrêté ministériel autorisant la présence de seulement 15 personnes pour le culte. La demande a été rejetée ; Le Conseil d'État considère que la limitation est nécessaire au vu de la pandémie actuelle.
Mgr Pierre Warin vous donne rendez-vous ce jeudi 24 décembre pour vivre, avec lui, la messe de la nuit de Noël. Une messe qui a été enregistrée, ce dimanche, dans la petite église de On. Plongée dans les coulisses d’un enregistrement…
Comment ignorer que le Noël que nous nous préparons à vivre sera différent. Impossible de rassembler autour d'une table la famille. Alors, il faut être imaginatif. L'Église se montre inventive. Et même si nos prêtres ne sont pas toujours à l'aise face à la caméra, ils ont surmonté leur stress pour diffuser des célébrations. Ce sera bien sûr le cas à Noël. D'autres initiatives se multiplient dans le diocèse. Cet album qui sera enrichi au fil des envois que vous nous ferez parvenir est déjà le reflet de belles choses qui se déroulent chez nous. Plusieurs photos sont présentes dans l'album, avec à chaque fois une légende. Merci à ceux qui nous ont envoyés leurs photos. N'hésitez pas à faire de même, l'appel est lancé ! Contact : medias@diocesedenamur.be
Les confinements à répétition comme la fermeture des commerces « non essentiels » poussent beaucoup de personnes investies dans la vente à se réinventer, à innover. Le magasin d’articles religieux « Pro Maria » situé à Beauraing juste en face des sanctuaires est dans cette lignée. Il propose aujourd’hui un site de vente en ligne où -une partie- des articles présentés en magasin peuvent aussi être achetés à distance.
Deux journées de formation permanente ouvertes à tous sont organisées par l’IDF et le conseil diaconal, les samedis 16 et 23 janvier de 9h30 à 16h.
C’est effectivement en tout début de cette nouvelle année 2021 que les formations reprennent à l’IDF. Et notamment à Rochefort... Au programme : deux journées thématiques et parallèlement un module d’introduction à la théologie. Ce module déjà organisé en septembre, avant le confinement, avait réuni une quarantaine d’étudiants. La seconde édition permettra d’accueillir les nouveaux inscrits dans un parcours, ou toute personne désireuse de découvrir la théologie.
En ce temps béni de Noël, les Évêques de Belgique demandent aux paroisses de faire sonner les cloches dans toutes les églises du pays, le jour de Noël à midi.
Il y a quelques jours, les doyens du diocèse étaient réunis, par visioconférence, autour de Mgr Warin et des membres du conseil épiscopal, pour une matinée de réflexion. La crise sanitaire que nous traversons, avec ses conséquences sur l’exercice du culte, a bien sûr été abordée. Les doyens, du nord au sud du diocèse, vous adressent un message qu’ils ont voulu rempli d’espoir.
Les frères et les sœurs (les mésanges) de la Fraternité de Tibériade sont régulièrement au chevet des malades de l’hôpital de Jolimont, et aussi à Lobbes. Une présence discrète, priante qui, dans le contexte actuel, est encore tellement plus importante. Si les religieux de Lavaux-Sainte-Anne sont aux côtés des malades, ils sont encore là pour un personnel médical épuisé tant physiquement que mentalement. Frère Bart, serviteur général - il a succédé à Frère Marc, fondateur de la Fraternité - nous partage, avec émotion, ces rencontres. Pour lui comme pour les membres de la Fraternité, ces moments échangés, ces mains tenues, ces sourires à faire passer derrière les masques sont autant de cadeaux à donner mais aussi à recevoir.
Noël avec quelques jours d'avance pour les amoureux du patrimoine. Et ce, grâce à la Région wallonne qui vient de débloquer trois millions d'euros dont plus de la moitié pour la collégiale d'Andenne.
Un prêtre, une méditation, une vidéo pour se préparer à chaque dimanche de l’Avent.
Cette année, l’âne et les moutons resteront au champ. Ils ne rejoindront pas, comme c’était la tradition depuis quelques années déjà, le porche de l’église de Salzinnes. Pas question pour autant de ne pas installer de crèche. Son aménagement se termine. Et cette crèche est même l’occasion de rendre hommage au personnel médical.
Cette flamme, c’est celle de la paix. Elle vient de Bethléem, de la grotte de la Nativité où des scouts sont allés la chercher. Lorsque la covid ne bouscule pas nos habitudes, cette lumière de la paix est présente dans une grande partie des églises d’Europe. Cette année est différente. Elle est néanmoins arrivée dans toutes les cathédrales de Belgique. Elle brûlera, à la cathédrale Saint-Aubain, jusqu’au 10 janvier. N’hésitez pas à venir allumer une bougie à cette flamme et à la partager autour de vous.
L’église de Jambes-Velaine est entourée d’un vaste espace vert. Et depuis quelques années, l’idée d’y installer une belle et grande crèche trottait dans la tête de l’abbé Claudio Diaz Gomez. Depuis l’année dernière, l’idée s’est concrétisée et aujourd'hui, la crèche a encore grandi. Une belle idée de sortie en famille. La crèche va émerveiller, petits et grands.
Les candidatures écrites sont à envoyer à Mgr Jean-Luc Hudsyn avant le 15 janvier 2021.
Réunis ce vendredi en conseil épiscopal, Mgr Warin et ses plus proches collaborateurs ont tenu, dans un communiqué, à réagir au léger assouplissement, à partir de ce dimanche, des mesures qui, suite à cette crise sanitaire, touchent le culte. Quinze personnes, dans le respect des normes, peuvent y assister. C'est un appel à la bienveillance qui est lancé. Extrait: ''La fête de Noël, que chaque dimanche de l'Avent prépare, qui sera célébrée le 25 décembre et qui rayonnera dans toutes les semaines qui suivront, la fête de Noël ne peut être synonyme de division et de rancœur.''
Les Évêques de Belgique ont tenu à réagir dans un communiqué après comme ils l'écrivent ''Le léger assouplissement du confinement pour les célébrations religieuses publiques et ce dès ce dimanche.''
C'était une première et elle s'est soldée par un succès. Reportée une première fois, la menace d'une annulation pesait, avec cette pandémie toujours d'actualité, sur la session des doyens. Elle a pu avoir lieu. Près d'une quarantaine de personnes ont ainsi pu échanger par visioconférence. Mgr Warin avait tenu à leur dire son soutien dans cette période compliquée. Faire part encore de son indignation avec un lockdown qui frappe toujours les célébrations religieuses.
Il a tout noté de sa petite écriture élégante. Quatre carnets tenus par le chanoine Jean-Servais Schmitz qui, au jour le jour, nous plonge dans la première guerre mondiale. Pas de récits de bataille mais le quotidien d’une population confrontée à la faim, à la peur… Pour le centenaire de celle que l’on appellera « La grande guerre », le journal l’Avenir publiait des extraits de ces carnets. Jean-François Pacco et une équipe publient l’entièreté des carnets avec de nombreuses photos et aussi des encadrés qui aident à appréhender la situation. Le livre vient de sortir. Son titre : « Les Carnets du chanoine Schmitz La Grande Guerre au jour le jour en provinces de Namur et Luxembourg 19&4 – 1919''
À défaut d’accueillir les participants à ses traditionnelles conférences de Carême et de l’Avent, Soeur Marie Pascale, a décidé d’aller à votre rencontre. Ces conférences enregistrées dans la crypte de l’église Sainte-Julienne à Salzinnes connaissent un beau succès. Deux des conférences de ce temps de l’Avent sont déjà en ligne, les deux suivantes le seront au fil des dimanches.
Tout au long de l’année, l’équipe du Souffle de Vie répond présente lorsqu’elle est sollicitée par des parents, par des mamans seules - souvent aux moyens limités - pour vivre l’arrivée d’un bébé. Quand les moyens financiers sont réduits, quand les magasins sont fermés pour cause de confinement, les bénévoles du Souffle de Vie sont toujours là. Des hommes et des femmes qui sont aussi une oreille attentive dans des périodes de crise liées. Ces derniers jours et cela se vérifiera encore à l’approche de Noël, ils sont toujours là pour améliorer le quotidien des enfants en apportant jouets, vêtements…
Un arrêté du Conseil d'Etat qui était très attendu et qui devrait rendre le sourire aux catholiques qui se désespéraient de ne plus pouvoir participer à la célébration du culte. Le Conseil d'Etat a précisé, hier en fin de journée, dans un arrêté que les interdictions globales pour l'exercice du culte sont démesurées. Le gouvernement est donc prié de revoir sa copie. De nouvelles mesures moins restrictives devraient être prises. A suivre donc.
Il fallait avoir l’idée et puis il fallait la concrétiser. À Florennes, dans la collégiale, la couronne de l’Avent a été faite à partir du cierge pascal ou plutôt des cierges de quatre années. Ils ont été recyclés et transformés grâce au talent de deux habiles bricoleurs en bougie… électrique.
Tous, nous nous préparons - même si c'est compliqué - à l’idée que les fêtes de fin d’année seront bien différentes. La Ville de Namur a choisi de nous aider à sortir de la morosité ambiante en mettant la ville en lumière. Deux lieux sont tout particulièrement concernés : la cathédrale Saint-Aubain et l’église Saint-Loup. Un parcours à parcourir les yeux grands ouverts jusqu’au 1er février.
C’est avec un saint Nicolas un rien déconcertant que nous avons rendez-vous. Un saint Nicolas qui, dans le contexte difficile qui est le nôtre, a choisi de faire preuve d’un beau brin d’humour. Un véritable adepte des jeux de mots que ce grand saint ! Avant de se lancer dans sa longue tournée, saint Nicolas a ainsi passé quelques minutes à l’évêché de Namur. L’évêque de Myre a rencontré l’évêque de Namur.
Ils étaient dix comme les doigts des deux mains dans une église qui, habituellement, accueille des centaines de pèlerins. Grâce à une retransmission télévisée et aux réseaux sociaux, c’est par le cœur et la prière que les amis de Notre-Dame de Beauraing étaient réunis pour célébrer le 88e anniversaire de la première apparition de la Vierge Marie à des enfants. Une célébration simple et pourtant, malgré les circonstances, chaleureuse, d’une grande beauté.
Prolongation du lockdown des célébrations religieuses publiques dans les lieux de culte jusqu'au 15 janvier. Les Évêques de Belgique réagissent.
OFFRE D'EMPLOI Fondacio est un mouvement chrétien international en mission dans une vingtaine de pays. Il a pour but le développement de la personne et l’humanisation de la société dans l’esprit de l’Évangile. Fondacio Belgique, dont le siège social est situé à Bruxelles, recherche un(e) Responsable Secrétariat mi-temps.
Comme beaucoup, Marie-Gabrielle Lemaire souffre, dans cette période de crise sanitaire, de ne plus avoir de contacts « normaux » avec ses amis, de ne plus pouvoir vivre sa foi en assistant à l’Eucharistie… Alors, elle a décidé de réagir. Elle propose de débuter, ce lundi 30 novembre, une neuvaine préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre. Une initiative soutenue par le Sanctuaire de Beauraing.
Chaque année, l’IDF met à l’honneur ses lauréats en début d’année académique lors d’une cérémonie officielle de remise des certificats obtenus dans le cadre d’un partenariat entre l’UCLouvain et l’Institut. C’est encore le cas cette année, malgré une fin de formation qui a pris des formes tout à fait particulières dans le cadre d’un en-seignement en distanciel et une céré-monie de remise des certificats qui aurait tout aussi bien pu ne pas avoir lieu comme le rappelle Christine Gosselin, coordinatrice de l’IDF et directrice du pôle Namur en ouvrant la séance.
Cette année, le diocèse de Namur vous fait découvrir son calendrier 2.0 : chaque jour durant l’Avent, sur ce site, une surprise vous attend.
L'Unité Pastorale de Manhay organise une balade des crèches dans tous les villages de la commune. Pour cela, elle est à la recherche de volontaires pour décorer leur extérieur d'une crèche, entre le 18 décembre et le 2 janvier.
« Ecoutez et vous serez convaincus… » Cette phrase, Marcienne Greindl ne peut compter le nombre de fois qu’elle l’a prononcée. Et ce n’est pas terminée même si, aujourd’hui, elle a décidé de renoncer à son poste de présidente de RCF Sud-Belgique.« Durant onze années, RCF a été pour moi, du matin au soir, une priorité. Aujourd’hui, il faut du sang neuf. »
Philippe Servais est le nouveau président de RCF Sud-Belgique. Une radio qu’il a découvert - et c’est lui qui le dit - il y a peu et pour laquelle le coup de foudre a été immédiat. Au point de s’y investir quasi sans compter. Economiste de formation, il aura passé l’entièreté de sa vie professionnelle à l’Institut Françoise d’Assise – IMP de Bouge où il était directeur général. Philippe Servais est aujourd’hui à la retraite. Sa volonté littéralement chevillée au corps : ouvrir, grâce à la radio « à la richesse de la spiritualité. »
L’ASBL Mic’Ados, association soutenue par Action Vivre Ensemble, est une des bénéficiaires de la collecte de l’Avent. Un service d’Actions en Milieu Ouvert (AMO) installé à Marche et actif pour les jeunes comme pour les familles. Son principal objectif : permettre à des jeunes plus vulnérables d’accéder à un logement supervisé. Mais l'aide ne s'arrête pas là.
La Maison des Jeunes « Le 404 » à Couvin, est l’une des quinze ASBL présentes dans le diocèse et bénéficiaire de la collecte de l’Avent de Action Vivre Ensemble. « Le 404 » propose aux 12 à 26 ans (principalement) des activités d'expression, des ateliers créatifs, sportifs, des stages ou encore des voyages durant les vacances alliant la détente et les actions citoyennes. Lucie Depienne, animatrice, compte beaucoup sur cette collecte pour développer les projets.
Depuis plus de dix ans maintenant, le Noël des cathédrales fait rêver des milliers de spectateurs, des adultes comme des enfants. La pandémie entraîne l'annulation des représentations prévues un peu partout dans le pays et notamment dans le diocèse.
Fernande, Gilberte et Albert Voisin mais aussi Andrée et Gilberte Degeimbre : cinq enfants qui ont vu, le 29 novembre 1932, leur vie basculer. Ce soir-là, pour la première fois, la Vierge Marie, celle que Gilberte Degeimbre appellera « La Belle Dame » leur est apparue à Beauraing. C’était il y a 88 ans. Une messe télévisée sera diffusée, en direct de Beauraing, le 29 novembre, à 15h. Elle sera présidée par Mgr Warin. À suivre aussi via les réseaux sociaux.
On nous signale une activité suspecte. Des personnes se présentent sur place pour proposer un entretien des pièces d’orfèvrerie des églises. Nous vous rappelons l’importance du bon sens : décliner toute proposition de ce type ; ne jamais montrer les lieux ou des objets à des personnes suspectes. Alors que de nombreux vols ont été commis dans nos églises durant le mois d’octobre, nous vous invitons à la vigilance. Toute information concernant des activités ou mouvements suspects autour des églises doit être communiquée à votre police locale.
Plusieurs d’entre vous interrogent le Service de pastorale liturgique du diocèse ces derniers jours, au sujet de la sortie de la nouvelle traduction du Missel romain en langue française. Sa sortie avait en effet été annoncée à divers endroits pour l’Avent 2020. Comme plusieurs fois déjà, cette sortie a été postposée ; ce sera pour l'Avent 2021.
Début du mois d'octobre, l'entreprise Carpet de Biesme a démonté les 28 panneaux du vitrail du jubé de l'église Saint-Martin de Morialmé. Après une admirable rénovation en atelier, les panneaux ont été replacés pendant la semaine du 9 au 14 novembre. Un travail possible grâce à l'engagement de nombreux bénévoles dans la recherche des fonds nécessaires à la restauration des vitraux.
Le troisième rapport de l’Église catholique en Belgique vient de paraître. Comme les deux années antérieures, le rapport donne un aperçu de la présence de l’Église dans la société, du vaste réseau de mouvements d’inspiration catholique et chrétienne au service des personnes.
La Fabrique du Sacré-Cœur à Velaine-Jambes est à la recherche de personnages de crèche de Noël (ensemble cohérent, pouvant être mis à disposition le plus rapidement possible). Vous avez une crèche qui ne sert plus ? Contactez le service patrimoine : acf@diocesedenamur.be 0498 71 03 16
Les Petites Soeurs des Pauvres ne pourront, cette année, aller à votre rencontre dans les grandes surfaces. Alors, durant ce mois de novembre, chaque mardi et chaque samedi, allez les rencontrer dans leur maison du 10 de la rue Ernotte à Namur. Et offrez leur grâce au ''collecte drive'' des vivres: sucre, lait, farine... De quoi aider les 80 pensionnaires de cette maison de repos. Un tiers du budget du home Saint-Joseph repose sur les dons!
Le confinement s’applique aux sanctuaires de Beauraing, comme dans tous les autres lieux de culte. Si les églises et chapelles restent ouvertes, il n’y a plus de célébration. Le jardin de l’aubépine, lui, est ouvert et l’on y voit des pèlerins, individuels, y passer tous les jours. C’est sans doute une manière toute simple de venir prier et de le faire « avec » d’autres, ou, en tout cas, en communion avec d’autres.
Jean-Jacques Durré s’en est allé, foudroyé par une crise cardiaque, vendredi dernier alors qu’il profitait d’un beau soleil automnal pour une balade. Il avait 63 ans. Une plume, une voix, une image bien connue dans les médias catholiques. Il était ainsi le rédacteur en chef du journal Dimanche et de Cathobel.
Mère Elizabeth, sœur Lucie et sœur Sybille affichent un large sourire. Samedi après-midi, elles sont de permanence dans un de leurs garages de la rue Ernotte à Namur. Elles accueillent les personnes qui viennent déposer de la marchandise bien utile pour le quotidien des pensionnaires du home Saint-Joseph dont elles s’occupent. Habituellement, les Petites Sœurs des Pauvres collectent dans les supermarchés. Le coronavirus empêche cette opération de solidarité. Enfin, pas complètement…
Alors que l'épidémie du coronavirus s'étend dans le monde entier, les chrétiens peuvent se tourner vers saint Roch pour prier. Saint Roch, le saint le plus invoqué depuis le Moyen Âge contre les épidémies.
Ce dimanche 15 novembre a été décrétée comme étant la Journée Mondiale des Pauvres. La conférence épiscopale avait pris la décision de mobiliser toutes les paroisses en vue d’une collecte exceptionnelle pour la destiner à Entraide et Fraternité. Et puis le reconfinement est arrivé… À défaut de participer à la collecte dominicale, il reste à faire un don par virement bancaire.
Alors que le confinement a débuté voici quelques jours déjà, Mgr Warin s'adresse aux acteurs pastoraux et aux diocésains pour leur dire combien il est essentiel, en cette période, de faire preuve d'inventivité pour soin du frère, de la soeur...
La Belgique est retournée, malheureusement, en confinement. Plusieurs activités sont annulées, et les messes publiques sont suspendues jusqu'au 13 décembre. En cette période difficile, cherchons d'autres manières pour nous nourrir. Retrouvez ci-dessous quelques propositions spirituelles organisées au sein de notre diocèse. N'hésitez pas à vous faire connaitre et à nous envoyer vos initiatives, afin que nous puissions les ajouter à cette liste non-exhaustive.
Il y a quelques jours, il était à peine 7 heures du matin que de grands moyens étaient déjà déployés devant l’église Saint-Martin de Morialmé. Objectif de cette opération d'envergure: enlever la croix et le coq de l'église.
En cette année 2020, nous n'avons pas pu célébrer la fête de Pâques dans nos églises et voici que celle de la Toussaint et du jour des défunts ont, elles aussi, été supprimées. La paroisse de Bastogne avec le doyen principal Jean-Claude Pivetta et l'assistant funérailles et sacristain Pol Raskin ont préparé deux célébrations… en plein air.
En cette période difficile, l'unité pastorale de Manhay a tenu à commémorer la mémoire des défunts qui nous ont quittés depuis la Toussaint 2019. Les bougies, à leur intention, ont été allumées au début de l'eucharistie. L'assemblée a prié pour eux et les familles. Les bougies seront transmises aux familles très prochainement.
Une nouvelle période de confinement démarre. L'évêché à travers un communiqué signé du chanoine Joël Rochette, vicaire général tient à apporter une série de renseignements bien précieux pour les acteurs pastoraux, mais pas seulement.
Si les églises sont ouvertes pour accueillir des personnes qui veulent prier, se recueillir, le culte ne peut y être pratiqué. A Saint-Hubert où le 3 novembre on fête… saint Hubert, on avait prévu non pas un office mais trois avec à chaque fois une bénédiction des animaux. Tout est bien sûr annulé. A Saint-Hubert où on ne manque jamais d’idées on vous propose de confier votre ami à quatre pattes, de le mettre sous la protection de saint Hubert. Il suffit de s’adresser aux Hubertins et de commander un parchemin.
Une paroissienne, veuve, nous offre ici une sélection de livres et références qui peuvent vous aider à mieux comprendre le processus de deuil et vous accompagner dans sa traversée. Lorsqu’elle a perdu son mari en 2019, elle a lu énormément de livres ayant comme thème le deuil d’un conjoint. C’est un thème sensible, délicat et parfois un peu tabou. Elle espère que ces suggestions pourraient aider d’autres familles confrontées à la même épreuve.
Un communiqué vient d'être envoyé aux prêtres, diacres, assistants paroissiaux mais aussi aux présidents de fabrique d'église afin de les informer des répercussions, sur le culte, des dernières décisions dans la lutte contre le coronavirus. Voici ce communiqué.
''Seigneur Dieu, en tout danger, tu es notre refuge et c’est vers toi que, dans la détresse, nous nous tournons: nous te prions avec foi…'' Un extrait de la prière que Mgr Pierre Warin a partagé avec ceux qui étaient devant leur ordinateur pour suivre, ce vendredi matin, la retransmission de la célébration de la messe en temps de pandémie. Une messe que vous pouvez revivre au départ de la page facebook du Service de pastorale liturgique.
A quelques jours de la Toussaint et du 2 novembre, jour de la commémoration des défunts, les Evêques de Belgique adressent, à tous les collaborateurs et les fidèles des diocèses en Belgique, une lettre. Un appel à la solidarité, à la prière. La voici.
Il y a quelques jours, le secteur de Halanzy-Musson est enfin devenu l’Unité Pastorale Notre-Dame des Cuestas, Gaume-Lorraine. La 22e fondation dans le diocèse. Une fondation prévue initialement en juin dernier et qui, pour les raisons sanitaires que nous connaissons, vient d’avoir lieu. Les chrétiens des paroisses de Baranzy, Battincourt, Halanzy, Musson, Mussy, Rachecourt et Willancourt étaient présents en petit nombre. Mais le cœur y était!
L’auditoire Montesquieu à Louvain-la-Neuve accueillait la cérémonie de remise des Certificats d’Université en Pastorale Familiale (CUPF)en présence des professeurs et organisateurs de cette première édition. Et ils étaient nombreux, malgré les difficultés liées à la situation sanitaire à s’être déplacés, pour répondre à l’invitation de la faculté de théologie et de Mgr Warin, évêque référendaire pour la pastorale familiale. Quatre couples et une religieuse étaient envoyés par le diocèse de Namur : Cécile et Bernard Delzenne-Hendrickx, Marie-Hélène et Philippe Guiot-Schiltz, Mélanie et Bertrand Godefroid, Maria-Terésa et Mario Tomassi-Silvestri et Sœur Pauline Matebo (Sœur de Notre-Dame).
À l'approche des fêtes de la Toussaint, le chanoine Joël Rochette, vicaire général, tient, à travers ce communiqué, à faire quelques rappels utiles et à donner d'autres indications, en ces circonstances particulières que nous vivons. Des mesures de sécurité à respecter pour les différentes célébrations.
Ce vendredi 30 octobre, Mgr Warin célébrera une messe, la messe en temps de pandémie, depuis la chapelle de l’évêché. À suivre, dès 9h, au départ de la page Facebook ou encore de la chaîne YouTube du Service de pastorale liturgique. Mgr Warin souhaite que, si cela n’a pas encore fait, cette messe soit célébrée, dans toutes les paroisses du diocèse.
Tous les domaines de notre vie ont été, sont et seront encore impactés par ce Coronavirus qui ne cesse de se propager. Les Pèlerinages Namurois et tous les pèlerins qui leur font confiance pour les emmener, au fil des années, à Lourdes mais aussi un peu partout dans le monde sont eux aussi concernés. Alors, les pèlerinages deviennent 2.0. L’abbé Philippe Goffinet, directeur des Pèlerinages Namurois et amoureux de la Terre Sainte vous emmène pour un pèlerinage en 10 épisodes. Pour seul bagage : une Bible.
Retrouver le vrai sens de la Toussaint voilà l'objectif de ce billet. La Toussaint, on l'oublie trop souvent, c'est la fête de l'Espérance voilà qui ne peut que soulager les coeurs en cette période.
Le gouvernement fédéral a décidé aujourd'hui, 23 octobre, ce qui suit. Le protocole du 1er octobre 2020 reste en vigueur durant les prochaines semaines pour les célébrations dans nos églises, avec un maximum de 200 personnes qui peuvent donc participer à une cérémonie religieuse.
Cette journée du Studium est toujours très appréciée. Elle permet aux séminaristes, aux étudiants qui fréquentent, à Namur, le Grand séminaire francophone de Belgique de vivre un moment de détente, de convivialité en dehors des murs de leur vénérable maison. Avant Maredsous, c’est une balade dans les jardins d’Annevoie qui était au programme.
Nouvelle maquette plus moderne et plus aérée, davantage de contenus inspirants et de rencontres stimulantes… l'hebdomadaire Dimanche innove pour répondre aux attentes et besoins de ses lectrices et lecteurs.
www.idfnamur.be et www.fonalux.be, voilà les deux sites de référence dans le diocèse pour tout connaître des formations qui vous sont proposées tout au long de l'année pastorale. Les cours programmés pour le premier semestre reprennent maintenant. Un dépliant à télécharger vous présentera les formations disponibles.

 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse