Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Annéee :2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 1999 
 novembre 2021

Le 27 novembre 1121, la date historique reconnue de la fondation de l’abbaye de Floreffe par saint Norbert, prêtre itinérant à l’origine de l’ordre des chanoines réguliers, les Prémontrés. Ce samedi 27 novembre 2021, 900 ans plus tard, l’abbaye de Floreffe aurait dû être en fête avec des promenades découvertes de ce superbe site dont une, le soir, aux flambeaux. Ces festivités ont été annulées et reportées à une date qui n'est pas encore connue. Décision prise suite au dernier Codeco.
Ce lundi 29 novembre, le diocèse de Namur célèbre la mémoire de Notre-Dame de Beauraing, au jour anniversaire de sa première apparition en ce lieu, il y a 89 ans. Aux sanctuaires de Beauraing, c’est jour de solennité.
Le SeDiCoR (Secrétariat Diocésain Cours de religion catholique) et l’IDF (Institut Diocésain de Formation) vous proposent de prendre connaissance de deux documents à télécharger en fin d'article. Ceux-ci concernent l'avenir du cours de religion catholique dans l'enseignement officiel.
Le Secrétariat du Synode des évêques a décidé de prolonger de près de cinq mois la durée de la première phase du Synode sur la synodalité. Il s’agit ''d’offrir une plus grande opportunité au peuple de Dieu de vivre une expérience authentique d’écoute et de dialogue'', annonce un communiqué du 29 octobre dernier. Initialement censée se terminer en mars 2022, cette phase de consultation locale, qui doit se dérouler dans chaque diocèse du monde, prendra désormais fin le 15 août.
''Mon ordination ? Je vais la vivre dans l’abandon et dans la confiance.'' C’est le 5 décembre prochain à l’église de Marloie que Bernard Beaudoint sera ordonné, par Mgr Warin, diacre permanent. Marié, père de quatre garçons et grand-père de cinq petits-enfants, il rejoindra ainsi la famille des diacres du diocèse. Eliane, son épouse, sera à ses côtés. Lui qui s’est toujours dévoué pour les autres aura pour mission d’accompagner les personnes âgées, malades… qui vivent à domicile.
Ce dimanche 28 novembre est un dimanche particulier pour l’Église. C’est bien sûr l’entrée en Avent et le début d’une nouvelle année liturgique. Ce dimanche, la nouvelle traduction du Missel romain sera d’application, pour la première fois. Du changement pour les prêtres mais aussi pour les fidèles.
Le Frère Jean-Baptiste est Prémontré, il fait partie de la communauté de Leffe. Un passionné d'histoire qui nous invite à mieux comprendre la naissance de l'abbaye de Floreffe mais aussi d'un ordre religieux, celui des Prémontrés.
L’idée trottait dans les têtes depuis un bon moment, elle s’est concrétisée en octobre dernier pour la rencontre des prêtres du diocèse autour de la nouvelle traduction du Missel romain. Les participants ont pris leur café, en lieu et place, des traditionnels gobelets jetables dans un gobelet à l’effigie du diocèse et recyclable. Des gobelets à votre disposition pour vos organisations.
Cette année encore, l’église Saint-Donat d’Arlon accueillera la chaîne radio « La Première » de la RTBF pour débuter le temps de l’Avent. Ce seront en tout 7 messes qui seront enregistrées dans cette église, du dimanche 28 novembre au dimanche 9 janvier.
Ce mardi 23 novembre, la FIDIF (Federale Interlevensbeschouwelijke Dialoog/Dialogue Interconvictionnel Fédéral) organisait un colloque au Sénat sur le thème: COVID et confinement - Comment la jeunesse et les séniors de notre pays ont-ils vécu le confinement? Leurs convictions spirituelles et/ou philosophiques ont-elles été une source d’inspiration? D’où le titre: #NeverAlone. Vu la situation sanitaire dans le pays, la décision de le reporter a été prise.
Le quatrième rapport annuel de l’Eglise catholique est paru ce mercredi 17 novembre. Il revient sur l’année 2020, année de crise sanitaire. Au cours de celle-ci, les efforts dans le secteur de la santé furent particulièrement importants. Le rapport s’attarde sur le précieux travail des 550 aumôniers et aumônières (68% de femmes) et des 4.584 bénévoles actifs (dont le travail représente 55.044 heures de bénévolat/mois) dans les hôpitaux et les centres de soin. Malgré les contacts restreints, ils prirent des initiatives pour rester en contact avec les aînés, les malades, les mourants et les familles en deuil. Dans le rapport, les évêques expriment leur souhait de voir cette contribution essentielle à la société, recevoir une plus grande reconnaissance.
L'équipe du Service de Catéchèse du diocèse de Namur à travers la section catéchuménat s'adresse aux plus de 14 ans et aux adultes qui se préparent à recevoir les sacrements de l'initiation chrétienne. Il y a quelques jours, c'était une première, ils se sont retrouvés à la Fraternité de Tibériade avant de prendre la route de Beauraing. Étaient invités les candidats au baptême et les confirmands, mais aussi les baptisés de Pâques et les adultes confirmés récemment, ainsi que les équipes d’accompagnement. Au programme de la journée: rencontres et échanges, témoignages, prière et découverte de lieux de ressourcement.
Pendant une semaine, du 15 au 21 novembre, soutenez RCF Bastogne, RCF Namur et 1RCF Belgique. Ce sont les 3 radios chrétiennes qui couvrent le diocèse de Namur. En tant que radio associative, RCF vit principalement des dons de ses auditeurs. Afin de récolter ceux-ci, une programmation spéciale est organisée cette semaine sur leurs ondes.
La conférence des évêques de Belgique se réjouit aujourd’hui de la nomination par le pape François de son Excellence Franco Coppola comme Nonce Apostolique dans notre pays, ambassadeur du St Siège auprès de notre gouvernement. Il succède à S.E. Augustine Kasujja, devenu émérite.
Cette citation d’Amadeo Cencini relayée par Catherine Chevalier, aura certainement fait écho auprès des 21 lauréats – 16 pour l’enseignement de la religion et 5 pour le travail pastoral – qui recevaient leurs certificats en cette fin octobre. Une cérémonie chaleureuse et conviviale qui se déroulait à Rochefort.
Si les habitants de Morialmé sont soucieux du ''beau'', ils sont aussi obstinés et motivés! On pourrait même ajouter patients. Résultat, plusieurs d’entre eux réunis en comité ont mené à bien le chantier de rénovation des vitraux de l’église. Un chantier qui aura pris… 14 ans. Ils en ont organisé des repas, des concerts… pour récolter les fonds nécessaires. Ce dimanche 14 novembre sera jour de fête. Les habitants de Morialmé sont invités à rejoindre l’église pour la bénédiction des vitraux mais aussi un concert.
Même si l’ordre a disparu, chaque année, le 31 août, jour de la fête de Marie Médiatrice, sœur Monique renouvelle, toujours avec ferveur et émotion, ses vœux. Elle est, aujourd’hui, la dernière assistante du sacerdoce encore en vie. À la retraite depuis plusieurs années, sœur Monique se souvient d’une vie de travail mais aussi de prière. Durant 19 années, elle a cuisiné, veillé à l’entretien du linge, du palais épiscopal… Lorsque Mgr Léonard a été appelé à d’autres fonctions, sœur Monique a considéré qu’il était temps de prendre sa retraite. Cela en fait des souvenirs qu’elle aime partager.
Ensemble, luttons contre les causes structurelles de la pauvreté et de la destruction de notre maison commune, la Terre. La nouvelle campagne d’Action Vivre Ensemble (Entraide & Fraternité) met l’accent sur la pauvreté et la transition écologique. La collecte du 3e dimanche de l’Avent sera organisée en soutient à cette belle cause.
L’abbé Philippe Leblanc n’est pas un novice: les fonctions du doyen, il connaît. Après avoir été doyen de Bertrix, ce dimanche 14 novembre, il sera officiellement installé comme doyen de Bastogne. Arrivé en juillet dernier à ''Nuts City'', le surnom de Bastogne, l’abbé Leblanc a consacré son mois d’août à rencontrer les hommes et les femmes investis dans les pastorales, les services… du doyenné. Et ça en fait du monde!
Parmi le patrimoine collectif qui façonne les paysages de nos régions, les églises paroissiales conservent des biens mobiliers variés voire de véritables trésors insoupçonnés. Pour pouvoir les conserver, les sécuriser et les valoriser durablement, un bon inventaire est indispensable. Dans cette optique, le CIPAR propose aux gestionnaires de patrimoine religieux des séances de formation destinées à les aider dans cette tâche.
En 2020, trois théologiens de la même génération nous ont quittés. Pour leur rendre hommage, une journée de réflexion et de formation sur le thème ''La théologie par les pieds'' est organisée le 13 novembre prochain à Bouge.
 octobre 2021

Dès ce lundi 1er novembre, de nouvelles règles sanitaires seront d'application en Belgique et ce, toujours dans le cadre de la crise liée au Covid-19. Réunis en conseil épiscopal, Mgr Warin et les membres de ce conseil ont tenu, à travers un communiqué, à rappeler les règles en application pour les célébrations, les événements culturels qui se tiennent dans une église....
En 1970, l’abbé Guy Kaisin quittait Namur pour vivre son ministère au Vénézuela, dans la localité de Zaraza. C’est là qu’il est décédé dimanche dernier, le 24 octobre, il avait 89 ans. Le jour de son anniversaire, c’était le 21 mai, ses paroissiens et ses amis avaient tenu à le fêter à la fin de la messe en lui offrant un gâteau surmonté de bougies, bien sûr.
Inauguré en avril dernier, le nouveau crématorium de Longlier ouvre ses portes avec, dès le départ, une équipe pastorale bien présente et disponible pour ce service sollicité par Mgr Warin. Cécile Landenne, responsable de l’équipe raconte cette mise en œuvre.
Chaque jour des hommes et des femmes meurent. Des êtres jeunes et moins jeunes qui laissent dans la peine une famille, des amis… La pastorale familiale du diocèse, comme chaque année, donne rendez-vous à ceux qui ont perdu un être cher avec une proposition: ''Laissez-vous réconforter.'' Le Frère Marc de la Fraternité de Tibériade sera l’intervenant. Son message, à chacun: ''Laissez transformer votre deuil, votre séparation avec un Être cher en venant les déposer aux pieds du Seigneur.'' Rendez-vous le samedi 6 novembre en l’église d’Erpent.
Dans le cadre du 900e anniversaire de la fondation de l’abbaye de Floreffe par saint Norbert, l’exposition ''Grandeur et déchéance, l’héritage patrimonial de l’abbaye de Floreffe'' rassemble jusqu’au 23 janvier au TreM.a – Musée des Arts anciens à Namur des oeuvres exceptionnelles: orfèvreries, peintures, sculptures, manuscrits, textiles ou encore archives. Certains de ces trésors, conservés au Louvre ou à la British Library, n’ont plus été exposés en Belgique depuis 50 ans!
Saint Roch est représenté avec son chien. Sainte-Rita a une épine figée dans le front et tient à la main une rose … Des saints qui nous sont familiers et que l’on reconnait facilement. Mais ce n’est pas le cas pour tous. A Fosses-la-Ville, l’espace ReGare propose à partir de ce 5 novembre une exposition qui met tout spécialement à l’honneur les saints et les saintes de chez nous. L’occasion d’en apprendre plus sur leur vie mais aussi sur l’iconographie qui les accompagne.
Pourquoi ne pas profiter de ces vacances pour visiter le diocèse. Le guide du jour, l'abbé Fabian Mathot. Dernièrement, j’ai visité Dourbes, un village de la vallée du Viroin, qui bénéficie, dit-on, d’un micro-climat. J’y ai découvert une jolie grotte Notre-Dame de Lourdes adossée au mur du cimetière, mais aussi une série de chapelles disséminées ici et là. C’est à la découverte de cet ensemble que je vous invite, au gré d’une balade dans les rues du village.
Dimanche dernier était un dimanche pas vraiment comme les autres. Les riverains de la cathédrale Saint-Aubain ont été réveillés par le bruit des sabots des chevaux sur le bitume... Si les chevaux attendaient patiemment à l’extérieur, les chiens -parfois un rien plus nerveux- assistaient, eux, dans la cathédrale, à la messe de la Saint-Hubert.
''Montre-moi ta foi'', le thème de la campagne de Missio qui, comme chaque année, a lieu durant tout ce mois d’octobre. Un appel à la générosité est lancé pour soutenir l’Inde, cet immense pays dont une part importante de la population vit dans la détresse.
A l’occasion des 850 ans de la dédicace de la cathédrale de Tournai, de somptueux vêtements liturgiques du 18è siècle de la sacristie de la cathédrale sont exposés au public. Terre de Sens organise une journée découverte, le 10 novembre. Le guide? L'abbé André Haquin, professeur émérite de la faculté de théologie de l'UCLouvain.
À partir du premier dimanche de l’Avent 2021, les différents diocèses de la francophonie utiliseront une nouvelle traduction du Missel Romain: il sera donc en usage dès les messes dominicales anticipées du samedi 27 novembre et celles du dimanche 28 novembre 2021. Pour permettre aux prêtres et aux diacres se familiariser avec cette nouvelle traduction, une journée découverte a été organisée à la cathédrale Saint-Aubain. Avec pour intervenant, le frère Henri Delhougne, moine de Clervaux et coordinateur de la traduction liturgique de la Bible.
Une exposition sur les apparitions de Beauraing se tient actuellement à la cathédrale Saint-Aubain à Namur. Des textes, des photos pour nous aider à vivre ou à revivre cette période clé pour le diocèse en particulier et pour les chrétiens en général. Un travail rigoureux qui permettra d’en apprendre plus sur les apparitions de la « Belle Dame » à cinq enfants de Beauraing entre le 29 novembre 1932 et le 3 janvier 1933.
Un beau dimanche d’automne au cœur de l’Ardenne. C’est à Libin que Mgr Warin a choisi d’ouvrir la phase diocésaine d’un synode voulu par le pape François. Un dimanche de fête pour Libin qui célébrait encore la fondation de l’Unité Pastorale Notre-Dame de la Haute Lesse. C’est avec l’église de demain que les chrétiens avaient rendez-vous.
Faire chemin ensemble: voilà ce que veut dire le mot synode. Sans doute aujourd’hui est-ce la seule façon d’annoncer l’Évangile, d’être présent à tous nos contemporains, de répondre à la mission de l’Église au cœur des défis du monde. Pour le Pape François, 'le chemin de la synodalité est précisément celui que Dieu attend de l’Église du troisième millénaire'. Trois mots-clés précisent ce qu’est cette Église synodale: communion, participation et mission.
Le synode « Pour une église synodale: communion, participation, mission » a été ouvert, par le pape, le week-end dernier (lire par ailleurs). Ce synode comprend trois étapes: la première est diocésaine. Ensemble et avec l’aide de l’esprit Saint, nous sommes invités à réfléchir à une autre forme d’Eglise. Ce parcours synodal diocésain s’ouvrira par une célébration ce dimanche 17 octobre à 15h en l’église de Libin. Ouverture qui coïncidera avec la fondation de l’Unité Pastorale Notre-Dame de la Haute Lesse. Une célébration à suivre, via les réseaux sociaux.
Samedi dernier, le pape François participait, à Rome, à un moment de réflexion en guise de prologue au Synode qu'il allait ouvrir, le lendemain, lors d'une messe à la basilique Saint-Pierre. Messe d’ouverture du parcours synodal sur la synodalité. Dans son homélie (lire ci-dessous), le pape a attiré l'attention des uns et des autres sur l'importance de se rencontrer, d'écouter et de discerner.
Ce logo va au fil des publications nous devenir de plus en plus familier. Il a été imaginé pour accompagner tous les documents qui seront publiés dans le cadre de ce synode sur la synodalité. Il est signé Isabelle de Senihes, une jeune Française qui exerce comme graphiste et comme chargée de communication. Un logo très coloré qui en un seul regard nous permet d’en apprendre plus sur cette démarche proposée par l’Eglise. Explications.
Défi écologique et social, fraternité universelle… autant de sujets qui nous préoccupent. Cet automne, ces sujets seront abordés lors d’une formation qui se déroulera dans le sud-Luxembourg. Point de départ de la réflexion, le film de Pierre-Paul Renders ''Des arbres qui marchent''. Rendez-vous à Saint-Mard et à Stockem.
Le synode est, comme le dit le pape François, ''un chemin de discernement spirituel''. Un moment de prière privilégié.
L’abbé Jacques Theisen vivait depuis plus de 50 ans au Brésil, à Natal. Une localité dans laquelle il s’est mis au service de la population. Un prêtre bâtisseur à qui on doit l’ouverture de plusieurs dizaines de jardins d’enfants, la construction d’églises… Ce Namurois d’origine qui, au départ rêvait de devenir pilote de chasse, est décédé samedi dernier, il avait 90 ans.
Le dimanche 24 octobre prochain, des dizaines de chevaux gagneront la place Saint-Aubain à Namur pour participer à la Saint-Hubert. Ils seront rejoints par des chiens, des chats... Ces animaux de compagnie qui tiennent une place tellement importante pour nombre d'entre nous. La bénédiction des petits pains comme des animaux aura lieu à l'issue de la messe, vers 11h.
Les sanctuaires de Beauraing s’associent ce dimanche 10 octobre au mouvement de prière ''Rosaire aux frontières''. A partir de 15h, les pèlerins offriront, de tout leur cœur, à Marie, Secours des Chrétiens, une couronne de chapelets, un Rosaire, en union avec tous les priants, à travers la Belgique, à ses frontières et un peu partout dans le monde.
Les bulletins météorologiques l'avaient annoncé, le dimanche 3 octobre serait pluvieux et venteux. Des alertes à la prudence ont été transmises dans tous les médias. Assurément, il y a eu de la pluie et du vent. La route vers Beauraing n'a pas été une partie de plaisir mais la perspective de ces retrouvailles de la grande famille des pèlerins l'a emporté. Prudence et anticipation furent le mot d'ordre pour un trajet sans encombre.
L’association ''Pro Petri Sede'' (Pour le Siège de Pierre) est une asbl dont le but est de soutenir et de faire connaître l’action du successeur de l’apôtre Pierre, aujourd’hui le pape François. Elle organise le dimanche 17 octobre prochain, une conférence à Bruxelles, en l’église Notre-Dame de l’Annonciation (place Brugmann à Ixelles). L’invité de cette conférence qui aura pour thème ''Le pape François et l’Esprit Saint'' est le professeur Jean-Luc Moens.
La crise sanitaire a bien sûr aussi eu des impacts sur les activités menées en paroisse. Au niveau de la catéchèse par exemple. La situation s’étant améliorée, l’Unité Pastorale Entre Ardenne et Gaume (Habay) a décidé de vivre une journée de rentrée particulièrement festive avec les enfants, les parents…
A 6 ans, sa décision était déjà prise. Il le disait haut et fort: ''Plus tard, je serai comme Monsieur le curé.'' Enfant de Ruette où il était né le 25 décembre 1935, l’abbé Gérard Lepage était très apprécié de ses paroissiens, surtout ceux de Saint-Léger où il aura officié 45 ans. L’abbé Lepage qui était resté en fonction jusqu’en août rêvait de mourir pendant une célébration. Son souhait n’aura pas été exaucé. Il est décédé le 5 octobre dernier à Arlon, il avait 85 ans.
Un séminaire de pastorale destiné non seulement aux acteurs pastoraux en formation mais aussi à toute personne investie en pastorale débute ce lundi 11 octobre. Pour y participer, une connexion internet suffit. Il se déroulera en partie en distanciel. Ce séminaire propose d’aborder l’histoire et l’organisation du diocèse de manière concrète et dialogale.
Alors qu’il avait été abrogé par le dernier Comité de concertation à compter de ce 1er octobre, le gouvernement de Wallonie a décidé de maintenir l’obligation du port du masque, à l’instar du gouvernement bruxellois. Cette mesure, tombée ce jeudi 30 septembre, concerne bien sûr également les cultes.
 septembre 2021

Edwine Desclin, directrice de la Maison de l’Accueil de Beauraing signale qu’à partir de la mi-octobre, le pass sanitaire sera obligatoire pour séjourner à la Maison de l’Accueil, y prendre ses repas ou encore participer à des réunions.
Une foire aux croûtes se tiendra du 8 au 17 octobre dans les locaux de RCF Sud-Belgique. Des artistes ont offert à la radio des œuvres qui seront vendues à un prix bien plus doux qu’en galeries. Parmi les artistes: Sabine De Coune, Jo Dehaut, Kay… ou encore Marcel Warrand. L’argent de cette vente particulière soutiendra RCF Sud-Belgique dans son fonctionnement au quotidien.
Lorsqu’il écrit, l’abbé Van Vynckt, le reconnaît, il s’offre un moment de détente. Alors le doyen de Marche ne s’en prive pas d’autant que ses écrits font aussi le plus grand bien à ceux qui savourent ses livres! ''Après Rastrind sés'' voici ''Pasquéyes di curés'', le titre de sa dernière publication. Des histoires de curés qui, pour la plupart, remontent à la fin de la guerre. Des histoires savoureuses voire un rien piquantes et qui ont toutes pour cadre le diocèse.
Près de 200 personnes ont participé, à Beauraing, à la journée diocésaine initiée par le Chantier paroissial. Une manière après de très, très longs mois d’interruption liés à la pandémie, de se retrouver, de réfléchir ensemble à l’Eglise de demain. Avec un guide, le père Christoph Theobald, théologien, écrivain, investi dans des paroisses de la Creuse (France). Il est aussi très présent dans la phase préparatoire du prochain synode.
L’abbaye de Floreffe fête ses 900 ans. Un anniversaire qui va être fêté durant plusieurs mois à travers des publications, des expositions mais aussi des moments plus festifs comme la marche aux flambeaux du 27 novembre officialisant l’anniversaire. Ou encore le spectacle déambulatoire à travers l’histoire mais aussi différents lieux. Sans oublier une bière spéciale brassée pour l’occasion…
Se retrouver ''Soi-même''. (Re)découvrir le plaisir d'un mode de vie plus harmonieux, plus simple... Voilà ce que FOCELUX (Formation Chrétienne Centre Luxembourg) propose à travers une série de conférences dont la première aura lieu, ce soir, à Libramont.
Le chanoine Jacques Petitfrère est décédé le 26 septembre dernier à la Maison de retraite des Petites Sœurs des Pauvres où il séjournait depuis de nombreuses années. Il avait 88 ans. Namurois d’origine, il était arrivé à la paroisse de Jambes Saint-Symphorien comme vicaire. Une paroisse dans laquelle il s'investira durant plus de trente ans surtout au niveau de la jeunesse.
Depuis plus de dix ans, le premier dimanche de septembre est devenu pour beaucoup de couples et de familles une occasion de se retrouver dans une atmosphère remplie d'émotions. Cette année encore, aux Sanctuaires de Beauraing, autour de l’autel, des jeunes couples et des couples qui ont 5, 10, 15, 20 voire 50 ans et plus de vie conjugale ont renouvelé leur engagement devant Dieu.
L’annonce du décès de Mgr Aloys Jousten, évêque émérite du diocèse de Liège, a plongé, dans une profonde tristesse, ceux et celles qui ont eu l’occasion de le côtoyer. Parmi eux, Mgr Warin qui aime à dire: ''Mgr Jousten était un évêque pasteur.''
Ce samedi 25 septembre, à 18h, un concert sera donné à la basilique de Beauraing : le Requiem de Mozart avec chœur et orchestre. La Chapelle Sauvage se produira sous la baguette du jeune chef d’orchestre Karel De Wilde. Flamand d’origine, il aime séjourner à Beauraing. Et c’est dans la cité mariale qu’il donnera ce concert. Un moment de beauté que le musicien souhaite offrir en mémoire aux victimes des intempéries de cet été.
L’abbatiale de Hastière se singularise par la beauté de son architecture. Et les plus observateurs auront aussi remarqué qu’elle possède deux coqs. Un juché sur la tour romane du 11e siècle et l’autre sur la flèche centrale qui date elle du 19e siècle. Lorsque des travaux de restauration ont été envisagés sur ces coqs, pas question d’en rénover un et de laisser l’autre dans un piteux état. Un appel aux dons a rencontré un vif succès et a permis de mener à bien ce chantier.
C’est dans une église du cœur de Namur que la traditionnelle messe en wallon du lundi des Wallonie a été célébrée. Pas dans l’église Saint-Jean trop petite et surtout fermée pour cause de travaux mais dans l’église Saint-Loup. Une messe présidée par l’abbé Bernard Van Vynckt qui prononcera la traditionnelle homélie en wallon (lire en pièce jointe) et lancera quelques ''lumecinadjes''.
Ce lundi des Fêtes de Wallonie, autour de l’autel, il manquait un « soçon ». L’abbé René Dardenne, 95 ans, s’en est allé, pour son dernier voyage, le 16 septembre dernier. Amoureux du wallon, il ne manquait jamais ce rendez-vous de septembre.
''Nous sommes fatigués mais c’est une fatigue heureuse.'' Corinne et Sébastien et leurs 11 enfants ont quitté la région de Wavre où ils ont toujours vécu pour s’installer à Ciney. Ils ont tout perdu durant l’été dernier: leur maison, après les pluies diluviennes, était devenue insalubre. L’évêché de Namur à travers la Fondation diocésaine leur a trouvé un logement, un ancien bâtiment occupé par la communauté Famille Marie Jeunesse.
Pour les acteurs pastoraux, le samedi 25 septembre sera jour de rentrée. Le thème? S’asseoir, discerner… pour une conversion missionnaire. Cette journée qui se tiendra à Beauraing et qui est accessible à chacun intéressé par la démarche, est exceptionnelle à plus d’un titre. Exceptionnelle d’une part avec le programme composé d’interventions pour nourrir la réflexion, de belles rencontres, de partages d’expériences, d’encouragements, de cheminements fraternels. Exceptionnelle d’autre part, par un intervenant de qualité et qui fait autorité aujourd’hui: le Père Christoph Theobald s.j.
De l’émotion bien sûr mais aussi une certaine excitation. Les abbés Stéphane Décisier, Damien Nivelle et Nicolas Baijot quittent Malonne pour Beauraing. L’abbé Décisier y a été nommé vice-recteur des sanctuaires. Il succède à l’abbé Christophe Rouard qui arrive, lui, dans la paroisse de Malonne. Ses confrères officieront comme chapelains aux sanctuaires et comme désservants dans les paroisses avoisinantes. L’abbé Décisier: ''C’est une véritable aventure que nous allons vivre ensemble.''
Ce jour-là, l’abbé Christophe Rouard est de permanence pour les confessions. Entre deux pénitents, installé sur un des bancs de l’esplanade, n’hésitant pas à répondre aux sollicitations des pèlerins ou encore à aller à leur rencontre lorsqu’ils sont un peu perdus, l’abbé Rouard se souvient des quatorze années passées comme vice-recteur des Sanctuaires de Beauraing. Le 4 octobre prochain, il écrira une nouvelle page de son ministère comme, notamment, curé de Malonne. Le prêtre est ému: ''C’est un grand changement. J’essaie de vivre ce départ dans la sérénité et la confiance.''
Le diocèse de Namur devrait avoir, dans les prochains mois, une maison diocésaine. Un lieu de réunions bien sûr mais aussi un espace, en pleine nature, pour accueillir les retraitants, les familles pour un moment de ressourcement spirituel. Les pourparlers avec la Communauté des Sœurs de Sainte-Marie avancent bien. Un accord de principe a été donné. L’évêché pourrait ainsi acquérir la maison que la communauté possède à Ave-et-Auffe, à deux pas de Han-sur-Lesse.
Les doyens du diocèse avaient rendez-vous à la Maison d’accueil de Beauraing pour une journée de travail. Parmi les points abordés: l’acquisition de la Maison Sainte-Marie à Ave-et-Auffe (lire par ailleurs) mais aussi l'importance de la constitution d’asbl de gestion paroissiale dans le diocèse (nous y reviendrons).
Avant la rentrée, c'était hier, les séminaristes ont vécu une semaine de retraite. Ils sont passés par Beauraing avant de rejoindre Orval.
Mgr Jean-Pierre Delville, évêque du diocèse de Liège a présidé, à la cathédrale Saint-Aubain, la messe de rentrée du Grand Séminaire francophone de Belgique. Dans son homélie, l’évêque de Liège proposera à chacun, à l’instar du Seigneur, d’être des semeurs.
Le diacre Robert Ruidant est décédé le 10 septembre dernier, il avait 86 ans. Un homme de paix qui, durant tout son diaconat notamment, s’est investi auprès des jeunes. Il en aura passé du temps dans les écoles pour sensibiliser les uns et les autres à la violence sous toutes ses formes.
Ils sont arrivés à Lourdes avec du retard mais pas de quoi entacher la bonne humeur de tous les pèlerins. Ils sont au total 700 pour les diocèses de Namur et de Tournai à avoir pris la direction de la cité mariale. Ce jeudi, à 10h, Mgr Warin présidait, à la grotte, la messe. A revivre sur KTO.
Les diacres permanents ont enfin vécu, c'était en août dernier, leur retraite annuelle au monastère de Wavreumont! Une retraite animée par le Frère François, moine de ce monastère bénédictin.
Une exposition se tient jusqu'au 30 septembre prochain à la chapelle universitaire Notre-Dame de la Paix à Namur. Elle présente travers des bandes dessinées le vie d'une cinquantaine de Jésuites. Les Jésuites qui fêtent cette année le 5e centenaire de la conversion d'Ignace de Loyola. Des hommes plus ou moins connus. Des hommes qui se sont investis, au fil des siècles, dans de nombreux pays. Parmi eux, un certain François ...
Les Journées du Patrimoine auront lieu, cette année qui est encore celle de la 33e édition, le week-end des 11-12 septembre prochains. Les femmes sont mises à l’honneur avec un thème parlant: ''Femmes & Patrimoine''! C'est à travers elles, leurs actions, leurs histoires... que les organisateurs de ces journées vous invitent à redécouvrir la patrimoine.
''C’était très, très bien. Magnifique.'' L’abbé Isaac Torres Julian est toujours aussi ému lorsqu’il évoque son ordination presbytérale, le 27 juin dernier à la cathédrale Saint-Aubain. Nommé vicaire pour le secteur d’Assesse, le temps des premières messes, des premiers baptêmes… est venu. Là encore beaucoup d’émotion pour le jeune prêtre. Un stress qui devrait s’atténuer mais qui, aujourd’hui, reste encore bien présent.
Quelques jours avant la rentrée, c’est à l’école secondaire libre de Saint-Hubert que les représentants des Fabriques d’église du doyenné avaient rendez-vous. Au programme de ces gestionnaires: une séance de formation donnée par le CIPAR (Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux) sur l’importance de réaliser un inventaire de tous les biens abrités dans l’église. Si réaliser un inventaire prend du temps, de l’énergie, la mission est par ailleurs indispensable ''dans un plan de gestion du patrimoine responsable et à long terme''.
Le 31 août dernier, le pape François a accepté la ''démission'' de Mgr Augustine Kasujja de son poste de nonce apostolique en Belgique et au Luxembourg. Mgr Kasujja avait demandé au pape de pouvoir renoncer à sa charge le 26 avril dernier, jour de son 75e anniversaire. La nomination d’un nouveau nonce pourrait intervenir dans les prochaines semaines.
 août 2021

C’est par un message encourageant que le cardinal Jozef De Kesel a annoncé sa reprise d’activités en ce début d’année scolaire.
Dès ce 1er septembre, les limites de nombre ou de distance ne seront plus d’application pour les cultes.
Le 24 août, c’était mardi dernier, sœur Marie-Jean Noville était élue prieure de la Communauté bénédictine d’Hurtebise. Agée de 45 ans, sr Marie-Jean a rejoint cette communauté située à deux pas de Saint-Hubert, il y aura 20 ans en novembre prochain. La nouvelle prieure est la première étonnée de cette élection et ignore encore ce que cela va impliquer comme changements dans son quotidien. La prieure, pleine de sagesse: ''J’ai coutume de dire: 'un jour à la fois dans la foi'''. Elle succède ainsi à sr Myrèse qui occupait cette responsabilité depuis 24 ans!
Il y a des fêtes que l’on attend depuis longtemps … Il y a aussi des projets communs qui mettent un certain temps à se concrétiser mais, qui sont remplis de promesses d’avenir … Après les dégâts survenus à la suite de la chute d'un tilleul, la chapelle Notre-Dame du Bon Secours à Oizy est un lieu chaleureux où il fait bon se recueillir.
Pas de place pour l’improvisation lorsque la messe se déroule, en direct, sous l'objectif impitoyable des caméras. La célébration qui était retransmise, dimanche dernier, depuis les sanctuaires de Beauraing ne faisait bien sûr pas exception. Une préparation importante est indispensable sans compter les répétitions tant pour le chœur que pour les célébrants. Présidée par l’archevêque de Reims, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, cette célébration était encore l’occasion de prier pour et avec les sinistrés de ces dernières semaines.
C'est sous le soleil - tellement rare cette année qu'il est bon de le souligner- que les festivités du 15 août se sont déroulées à Beauraing. Durant toute la journée, les amis de la Vierge Marie étaient au rendez-vous. Et ce sera encore le cas dans les prochains jours autour d'animations sur le thème ''Avec Marie, cet été, reprenons Vie!''. Dimanche, outre le pèlerinage international, la messe télévisée (lire par ailleurs) sera retransmise en direct de la basilique.
Le samedi 28 août prochain, Mgr Pierre Warin sera à Aix-la-Chapelle où il participera, à la cathédrale, à un service œcuménique. Il s’agira d’un hommage aux victimes des inondations en Allemagne, en Belgique ainsi que dans d’autres pays limitrophes eux aussi touchés par ces déferlements.
La messe télévisée de ce dimanche 22 août, sera diffusée en direct des Sanctuaires de Beauraing. Voilà un rendez-vous qui fera plaisir à ceux et à celles qui ont l’habitude de venir se confier à la Vierge au cœur d’or. Une retransmission qui débutera à 11h. En attendant, place à l’installation des caméras, câbles… Une sacrée performance.
Le Père Paul Malvaux est non seulement un amoureux de randonnées mais aussi un passionné d’oiseaux. Inutile de préciser qu’il lui arrive de combiner les deux. Et lorsqu’il sillonne les rues de Namur, le Père Malvaux, sj, aumônier à l'UNamur a l’habitude de lever le nez et de regarder ce qui se passe au-dessus de nos têtes. Il est intarissable sur les faucons pèlerins mais aussi les faucons crécerelles qui squattent depuis quelques mois les toitures de la cathédrale Saint-Aubain.
Même pendant les vacances, une bibliothèque ne s’arrête jamais… La preuve avec la bibliothèque du Séminaire de Namur. Ces dernières semaines ont été mises à profit pour réaliser un récolement, autrement dit un inventaire de tous les livres proposés au prêt!
Pour la 6e année, le Festival Orferidis s’installe dans la vallée de la Meuse et de la Lesse. Trois soirs, trois concerts pour découvrir la musique bien sûr mais surtout l'art vocal. Avec un objectif: rendre le chant accessible à tous. Rendez-vous les 27, 28 et 29 août à Falmignoul, Mesnil-Saint-Blaise et Falmagne. Au programme notamment du Brahms mais aussi La mélodie du bonheur.
Après un été à la météo pour le moins éprouvante, après des mois et des mois de confinement, Beauraing offre un moment de ressourcement. Un temps pour venir prier Notre-Dame de Beauraing. A partir du 15 août et jusqu’au 22 août, chaque jour, une animation est prévue. Le thème? ''Avec Marie, cet été, reprenons Vie!'' Ce dimanche 15 août, ce sont les enfants qui sont invités à déposer une fleur au pied de la statue de Marie. Le 22 août, la messe télévisée sera retransmise en direct des sanctuaires.
Il reste encore quelques semaines avant la rentrée. Rentrée qui se prépare surtout si vous envisagez de suivre des cours. L'IDF, l'Institut Diocésain de Formation a pensé à vous. Et publie, comme chaque année, le guide de ses formations. Le choix est vaste entre des cours de théologie, d'histoire de l'Eglise, d'art.... Des cours à suivre à Namur, Rochefort, Libramont ou Bastogne.
Le père Jules Deprez, 95 ans, est décédé le 2 août dernier. Père Blanc, il a vécu au Mali. Depuis sa retraite, il vivait en permanence au carmel de Rochefort et s’était mis au service de la paroisse.
Lors d’une réunion des prêtres du doyenné de Namur l’abbé Pierre Dujardin a lancé l’idée d’organiser un pèlerinage à Beauraing. Une idée qui a vite fait l’unanimité parmi ses confrères. Ce pèlerinage aura lieu le dimanche 22 août et est ouvert à tous. Ce sera l’occasion notamment de prier pour tous les sinistrés de cet été.
Voilà bien une douce mélodie à laquelle les Flawinnois n’étaient plus habitués: les cloches qui sonnent pour annoncer les offices. Dimanche, après de très nombreux mois de travaux, les fidèles retrouvaient le chemin de leur église. Une église qui a nécessité des travaux importants après la chute, c’était le 25 décembre 2018, d’une partie du plafond. Cette chute de plafonnage n’était que la partie émergée de l’iceberg. C’est la stabilité de l’église qui posait questions… Aujourd’hui l’édifice est non seulement sécurisé mais aussi chaleureux, accueillant…
 juillet 2021

Ce dimanche 25 juillet sonne le glas d’une année jubilaire consacrée à Saint-Jacques-de-Compostelle. Pour l’occasion, une messe de la Saint-Jacques sera organisée à la cathédrale de Namur en collaboration avec l’Association des amis de Saint-Jacques-de-Compostelle en même temps que le Service du patrimoine culturel de la Province de Namur propose une balade animée autour de la figure du saint.
Comme tout un chacun Mgr Warin a vécu les dernières inondations via la télévision ou encore les témoignages qui lui arrivaient. Les provinces de Namur et de Luxembourg qui constituent le diocèse n’ont pas été épargnées par cette brutale montée des eaux. Lundi soir, en toute discrétion, Mgr Warin est allé à la rencontre d’habitants de Rochefort mais aussi de Jemelle: deux localités particulièrement sinistrées.
L’abbé Joseph Kayembé est choqué par ce qu’il vient de vivre. Par ces inondations qui ont causé tellement de dégâts dans sa paroisse, la paroisse Sainte-Marguerite de Jemelle. ''Des dégâts qui ne sont, ajoute-t-il, que matériels''. Choqué mais aussi comblé par la solidarité qui s’est mise en place. Des volontaires se sont très vite manifestés pour aider les habitants mais aussi l’abbé Kayembé dont l’église a été envahie par 60 cm d’eau et de boue.
''Quand je suis arrivé sur place, je ne reconnaissais rien, tout était sous eau. C’était vraiment très impressionnant.'' La Wamme traverse aussi les villages de On et de Hargimont et ses flots en furie ont laissé, là encore, des traces dans les habitations bien sûr mais également chez les habitants. L’abbé François Barbieux, administrateur de ces deux paroisses, était sur place dès le jeudi matin. Pas pour nettoyer, c’était prématuré mais bien pour écouter, pour parler avec les sinistrés.
Bel élan de solidarité encore La Roche. L’Ourthe s'est infiltrée dans l'église sans, heureusement, trop prendre de hauteur. La cave et la sacristie ont elles été endommagées par de l’eau mais aussi par de la boue. Les bonnes volontés armées de raclette ont fait des merveilles. Hadewij, assistante paroissiale est émue par cet élan de solidarité. [i]''Chaque jour, ce sont des personnes différentes qui sont venues''[/i]. Des bénévoles qui sont aussi intervenus au presbytère. L’eau avait noyé la cave. L’Ourthe s’est arrêtée au plafond! La voiture de l’abbé Moanda qui se trouvait dans le garage lui aussi envahi par les eaux est irrécupérable. Photos: HDQ
Pas de poignée de main mais le ''check'' devenu tellement populaire en période de covid-19 entre le gouverneur Denis Mathen et Mgr Pierre Warin. Ce dernier l’accueillait à la cathédrale Saint-Aubain pour le traditionnel Te Deum du 21 juillet. Un temps pour prier et bien sûr penser aux victimes des inondations de ces derniers jours.
Au cours de ce mois de juillet, mois des camps, nous vous avons déjà proposé deux rencontres avec des prêtres investis dans ces mouvements de jeunesse. Pour cette troisième - et dernière - rencontre, nous avons rendez-vous avec l'abbé Ghislain Iweins. Scout depuis toujours, l'abbé Ghislain Iweins, vicaire à Florenville, a discerné sa vocation grâce au scoutisme. Gerfaut, son totem, a évolué au sein de la fédération des Scouts d’Europe de Belgique.
Le 21 juillet, ne manquez pas le traditionnel Te Deum, de 10h30 à 11h30 à la cathédrale de Namur.
Marcher? C’est excellent pour notre santé physique, mentale et spirituelle. Le 1er août prochain, l'Unité pastorale entre Gaume et Ardenne organise une marche spirituelle ouverte à tous.
Il y a quatre cents ans, le 8 août 1621, est posée la première pierre de l’église Saint-Loup de Namur. Dans le cadre de l’Année Ignatienne, anticipant cet anniversaire, le samedi 31 juillet, à 17 heures, une messe solennelle y sera célébrée.
La pluie semble s'être lassée de nous tomber sur la tête. Il convient désormais de venir en aide aux plus démunis : Caritas secours lance un appel aux dons.
Une partie de la Wallonie est actuellement sous les eaux. face à ces inondations et à leurs graves conséquences, Mgr Warin nous adresse son soutien :
Les 24 et 25 juillet, à 15h, deux jeunes femmes formées à l’IMEP joueront, à Namur, des pièces pour luth et voix de John Dowland, célèbre compositeur anglais des 16e et 17e siècles. Le concert porte le nom de ''Hope in a Prison of Despair'', soit ''Espoir dans une prison de désespoir''. Les jeunes femmes qui en sont à l’origine sont Sophie Soleil et Marion Verslype.
Cet été, nous avons rencontré des prêtres qui s'investissent dans les mouvements de jeunes. Après l'abbé François Vanandruel (lire par ailleurs), dit ''Koala'' voici le témoignage de l'abbé Nicolas Baijot. Si Koala a été louveteau, scout et aumônier, le parcours de Sanglier est bien différent. Il a découvert le Patro alors qu'il était adulte avant de devenir ''assistant ecclésiastique'' à l'Agespi 138 de Rome.
Vous avez entre 18 et 30 ans ? Vous vous interrogez sur le sens de la prière et vous souhaitez approfondir votre foi ? Dans ce cas, la retraite spirituelle, Orval Jeunes en Prière, organisée du 4 août (11h) au 8 août (15h) à l’abbaye d’Orval, est faite pour vous !
À l’extrémité est de la province du Luxembourg, sur les hauts plateaux de l'Ardenne belge, découvrez avec l’église de Beho, une explosion de couleurs.
La Belgique et l’Italie se sont affrontées en quart de finale de l'Euro 2020. Un moment riche en émotions, tant du côté des supporters belges que de celui des supporters italiens résidant en Belgique. À l'issue de la rencontre, c’est l’Italie qui disputera le match de demi-finale contre l’Espagne. Pour faire le point sur la prestation des différentes équipes, l'abbé Gianpaolo Cesareo, vicaire des paroisses du secteur pastoral de Jambes et passionné de football originaire d’Italie, partage avec nous son vécu de supporter et son regard sur le jeu de chacune des équipes.
Cet été, vous apercevrez sans aucun doute quelques tentes plantées près de chez vous, accompagnées de cris de joie et de chants… Différents prêtres de notre diocèse témoignent, au fil des semaines, de leur expérience au sein d’un mouvement de jeunesse. Lorsque Baden Powell a fondé le scoutisme, ''servir Dieu'' était fondamental dans sa pédagogie. L’abbé François Vanandruel, totémisé Koala, est aumônier chez les Buissonnets à Salzinnes (fédération Les Scouts). Il parle de son parcours qui a démarré comme louveteau à Woluwé.
A quelques heures d'un match de football qui va mettre les nerfs des ''Diables Rouges'' à rude épreuve, l'abbé Ralph Schmeder, responsable du Service de Presse du diocèse de Liège a relevé combien le vocabulaire footballistique empruntait de termes à la religion...
 juin 2021

Les assistants paroissiaux sont répartis sur tout le territoire du diocèse. Ils se retrouvent plusieurs fois par an lors de journées formatives. Il y a quelques années déjà, certains avaient émis le souhait de se voir ''en dehors'' de ces journées de travail et de prière pour passer un moment convivial, fait de visites et de partages. Depuis lors, une journée récréative est mise sur pied chaque année dans un coin du diocèse et est préparée par un assistant paroissial volontaire. Véronique Paquay raconte cette journée.
À 71 ans, le doyen de Bastogne, l'abbé Jean-Claude Pivetta, a décidé de prendre sa retraite. À cette occasion et en son honneur, une messe d'adieu a été organisée. Un moment fort en émotions à revivre en compagnie de Pol Raskin, membre de la paroisse Saint-Pierre de Bastogne, qui en fait le compte-rendu.
Heureux. Rayonnant. Lorsqu’il rejoint, à l’autel, les concélébrants principaux, l’abbé Isaac Torres Julian irradie tout simplement de bonheur. Ce dimanche 27 juin, jour de son ordination est le plus beau jour de sa vie et ça se voit. Originaire d’Espagne, membre du Chemin Néocatéchuménal, l’abbé Isaac Torres Julian a été nommé vicaire pour les paroisses du secteur pastoral d’Assesse.
Afin de renforcer son équipe de communication, le vicariat du Brabant Wallon est à la recherche d'un communicant ou d'une communicante, à mi-temps.
En été, on ne s’ennuie pas ! Un riche planning vous est proposé par différents lieux de retraites et de conférences. Ci-dessous, retrouvez les activités proposées, par lieu d'accueil, pour les mois de juillet et août 2021.
Il y a quelques jours, via les réseaux sociaux, l’abbé Rocco Russo, recteur du séminaire Redemptoris Mater de Namur annonçait qu’il venait de présenter sa démission à Mgr Warin. Cela faisait 20 ans que le recteur exerçait cette mission et l’envie de passer à autre chose devenait de plus en plus pressante. Dimanche, à l’issue de l’ordination d’Isaac Torres Julian, l’évêque a tenu à lui rendre hommage, à le remercier pour son travail, son investissement.
En septembre dernier, l’abbé Quentin Collin était ordonné prêtre pour le diocèse. Ce dimanche, il sera cérémoniaire lors de l’ordination, par Mgr Warin, d’Isaac Torres Julian. Son rôle: veiller à ce que tout se passe au mieux pour les différents intervenants. Veiller surtout à rassurer l’ordinand dans ce moment clé de sa vie.
La fatigue et les incertitudes liées à l’organisation d’une telle journée sont -quasi- oubliées. La Journée interdiocésaine de la catéchèse et du catéchuménat qui a eu lieu dernièrement a été une totale réussite. ''Magnifique'' ponctue Isabelle Maissin, responsable du service diocésain de la catéchèse. Une journée où les intervenants ont, en priorité, posé un regard sur le catéchiste, la personne, avant d’aborder sa mission. Sur l’importance d’avoir des catéchistes bien dans leur tête, dans leur peau.
Dans la salle des portraits de l’évêché, Mgr Warin a remis leurs diplômes aux lauréats de la Formation pour les couples accompagnant les fiancés sur le chemin du mariage. Dans le même temps, il a également remis leur lettre de mission aux lauréats du Certificat universitaire en pastorale familiale. Une belle avancée pour la pastorale familiale qui, depuis plus de 10 ans, travaille à se rendre présente sur le terrain, auprès des familles et de leurs réalités.
Isaac Torres Julian, 34 ans, recevra l’ordination sacerdotale, des mains de Mgr Warin, ce dimanche 27 juin, à 15h, à la cathédrale Saint-Aubain de Namur. Même si après la pandémie, la vie tend vers la normale, l’accès à la cathédrale ne sera pas libre. Tout est prévu: les réseaux sociaux seront là pour vous faire vivre ce beau et grand moment pour l’église diocésaine. Une vidéo a aussi été réalisée sur l’ordinand: une rencontre avec un futur prêtre souriant, dynamique… mais un rien stressé.
''La Belgique? Je ne savais pas où ça se trouvait! On m’a juste dit, c’est dans le Nord… '' Par tirage au sort, Isaac Torres Julian venait d’apprendre qu’il quittait son Espagne natale et était envoyé à Namur, dans un séminaire Redemptoris Mater pour se former à la prêtrise. Le 27 juin prochain, Isaac sera ordonné prêtre et fera alors partie du presbyterat du diocèse. Isaac vit sereinement ces semaines qui le sépare de l’ordination: ''Je me repose dans le Seigneur.''
C’est sous un magnifique soleil que les paroissiens, anciens résidents et sympathisants du village de Bohan ont fêté les 100 ans de la grotte Notre Dame de Lourdes. Une célébration eucharistique, présidée par Mgr Warin, évêque de Namur, et assisté de nombreux prêtres du doyenné de Gedinne et d’ailleurs, s’est déroulée sur le site le samedi 12 juin 2021, 100 ans, jour pour jour après son inauguration.
Quel bel élan de solidarité. Dès dimanche après-midi, il y avait du monde à Beauraing pour apporter une aide plus que précieuse aux sinistrés, les victimes de la tornade qui, samedi soir, emportait tout sur son passage. Des bénévoles étaient aussi présents sur le site des sanctuaires avec brosses et fourches. Ils étaient également là pour apporter du soutien aux religieuses qui vivent aux sanctuaires et qui restent choquées par ce qu’elles ont vécu.
Dans la nuit de samedi à dimanche, la tornade n’est pas passée que sur Beauraing. La localité de Laloux a, elle aussi, été touchée. La toiture de l’église ainsi que le clocher n’ont pas supporté les vents violents.
Le chanoine Joël Rochette, Vicaire général et recteur des sanctuaires de Beauraing, a tenu à remercier tous ceux et celles qui, dimanche, étaient mobilisés pour dégager le Jardin des apparitions.
La population de Beauraing est sous le choc après le passage, c’était samedi soir, d’une mini-tornade. Quelques personnes ont été légèrement blessées mais les dégâts matériels sont eux très importants. Les sanctuaires de Beauraing n’ont pas été épargnés par la pluie, l'orage et le vent surtout. Si la statue de la Vierge est intacte, l’aubépine est elle en partie détruite. Bancs envolés et détruits, arbres déracinés, verrières saccagées… sans parler de la Maison de l’Accueil, elle aussi touchée… c’est un spectacle de désolation qui se présente. Pour permettre aux équipes de secours, aux représentants des sociétés d’assurance de faire leur travail, les sanctuaires sont momentanément fermés. Dès ce dimanche 14h, on attend les premiers volontaires pour nettoyer.
Terre de Sens a proposé, dernièrement, une escapade à Bruxelles avec une visite-découverte de la chapelle protestante de la capitale. Une visite qui a permis d'en apprendre plus sur le protestantisme et son histoire, sur le lieu... Le tout agrémenté de superbes plages musicales.
Dans la salle de réunion du presbytère… des caisses et encore des caisses. Et tout n’est pas prêt pour un déménagement programmé à la fin du mois. Le 27 juin prochain, le doyen Jean-Claude Pivetta dira au revoir à la communauté de Bastogne. Rien qu’en évoquant la messe d’adieu, on devine l’émotion. Entre les deux, il aura juste eu le temps de souffler les bougies de son gâteau d’anniversaire.
Le CIPAR (Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux) présente son rapport d'activité à l'occasion de leurs 3 ans d'existence. L'occasion de revenir sur les origines de la création de ce centre, ainsi que sur ses missions. Une brochure est à télécharger à la fin de cet article.
Pour vivre ce moment, il faudra se lever tôt. Au solstice d’été, ce sera ce dimanche 20 juin, une animation intitulée ''Levons ensemble le soleil'' a lieu dans la basilique Saint-Hubert. C’est dans le plus profond recueillement que ce dimanche encore, le rayon du soleil venant frapper le 3e panneau de la stalle de la conversion de Saint-Hubert est attendu... vers 6h08.
''Simples propos sur fond de pandémie'', le titre d’un recueil signé de l’abbé Jean-Louis Brion, doyen de Florenville. Lors de la première pandémie, il a choisi d’écrire à ses fidèles, à des amis… Au total douze lettres qui viennent de faire l’objet d’une publication. A lire, à relire et à apprécier alors que le virus semble sous contrôle.
Il fait beau, les examens se terminent... Pourquoi ne pas profiter de ces moments de détente pour partir en escapade à deux pas de chez nous. Durant tout cet été, l'abbé Fabian Mathot sera notre guide. Il nous emmène à la découverte de lieux pas toujours très connus et derrière lesquels se cache une tradition tellement riche. Aujourd'hui, il nous propose une halte à Sauvenière à la découverte de la chapelle Notre-Dame de Lorette.
Vous souhaitez rejoindre une équipe dynamique et solidaire dans le cadre magnifique de Farnières ? Alors vous trouverez peut-être là-bas le travail de vos rêves ! Ils recherchent 4 personnes. On peut postuler jusqu'au 11 juillet.
Bernadette de Bonhome est décédée le 7 juin, elle allait fêter ses 96 ans. Souriante, toujours à l’écoute des uns et des autres, infirmière à domicile, elle avait rejoint l’Ordre des Vierges Consacrées dans le courant des années 80.
Le 30 mai avait lieu la procession de la Trinité à Walcourt, une marche en commémoration d'un miracle survenu en 1228 : Lors de l'incendie de la collégiale Saint-Materne, la statue de Notre-Dame s'envole au dessus des flammes et va se poser dans un arbre du jardinet d'où il est impossible de la faire redescendre. Chaque année, cet épisode donne lieu à une reconstitution. S'ensuit une procession de plusieurs kilomètres intitulée ''les Grands Tours''. Comme en 2020, il a fallu adapter le folklore aux restrictions sanitaires : le compte rendu en images.
Nous sortons de deux périodes de confinement dont la dernière a été particulièrement longue. Pour permettre aux fidèles de suivre les célébrations dominicales, des paroisses, des doyennés, des unités pastorales ont filmé les célébrations diffusées via les réseaux sociaux. La dernière messe filmée du doyenné de Gedinne a été célébrée dimanche dernier à l’église Notre-Dame de la Nativité.
Comme tout amateur de football le sait, il est enfin l’heure, avec un an de retard, de vivre l’Euro 2020. Le tout premier match de cet Euro aura lieu ce soir et verra s’opposer l’Italie et la Turquie. À quelques heures du coup d’envoi de cette compétition, Francesco Nanni, séminariste du séminaire Redemptoris Mater, a accepté de partager avec nous, entre deux examens, les coulisses de sa vie de supporter de la Squadra Azzurra.
Les Chemins d’Ariane recherchent des jeunes pour accompagner d’autres jeunes en situation de handicap de Ciney en camp dans les Vosges du 16 au 23 juillet.
Ce vendredi 11 juin, c’est la Fête du Sacré-Cœur de Jésus, une solennité pour l’Église catholique. À cette occasion, la chapelle du Sacré-Cœur de Jésus située à Salzinnes organise une messe, suivie d’une nuit d’adoration. Revenons sur l’origine de cette fête, et aussi sur l’histoire de cette chapelle namuroise, avec l’abbé Matthieu Rougée, responsable de la Maison Saint-Joseph et de la chapelle.
Il y a quelques jours, Mgr Warin a rencontré les professeurs de religion. Des professeurs souvent découragés depuis que le cours de religion est réduit à une heure par semaine. Et les débats actuels ne sont pas là pour calmer leurs inquiétudes.
Dans une carte blanche signée auprès de nos confrères du quotidien « Le Soir », Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, référendaire pour le cours de religion catholique et Claude Gillard, délégué épiscopal, président de l’Instance pour le cours de religion catholique souscrivent le maintien d’un cours de religion ou de morale dans le cursus des élèves.
Un homme simple, au grand cœur. L’abbé Joseph Louis a toujours été très apprécié dans les paroisses où il a exercé son ministère mais aussi à l’ACRF où il s’est tant investi. Le 3 juin dernier, l’abbé Joseph Louis est décédé. Il avait 88 ans.
Récemment, grâce à la pandémie, différents médias ont remis sous les feux des projecteurs la problématique de la solitude des séniors. Ceux-ci ont besoin de présence, d’échanges, de compagnie, mais, aussi, d’aide ponctuelle pour certaines tâches de la vie quotidienne. Heureusement, l’ASBL Senoah est là. Quel réconfort de pouvoir donner ou bénéficier d’un coup de pouce solidaire : changer une ampoule, apprendre à surfer sur Internet, déplacer des affaires… Pour ces petits gestes de la vie quotidienne, les séniors peuvent compter sur l’aide… d’autres séniors !
À l’issue du Codeco de ce vendredi dernier, des protocoles ont été rédigés pour les cultes. Les normes sont différentes si la célébration a lieu à l’intérieur ou à l’extérieur. Ces nouvelles mesures entrent en vigueur à partir du 9 juin.
On retrouve différentes étapes sur la route de la prêtrise. Fin mai, ils étaient ainsi cinq séminaristes à franchir une étape de plus. C’est sous un beau soleil que Mgr Warin a célébré une messe dans la cour d’honneur du Séminaire de Namur et accueilli chaque séminariste dans sa nouvelle étape.
Lulu Sechehaye était assistante paroissiale. Très investie dans la vie paroissiale, elle avait aussi été aumônière à l’IMP de Ciney. Le 2 juin dernier, à 88 ans, elle est allée rejoindre Edmond, l’homme de sa vie, le père de ses trois garçons.
À l’occasion de l’année Saint-Joseph, la paroisse Saint-Martin, à Arlon, propose une semaine de prière à Saint-Joseph. Une idée d’Olga Stenina, assistante paroissiale.
Évêque référendaire pour le cours de religion catholique, Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai a tenu à adresser un courrier (lire ci-dessous) aux enseignants chargés du cours de religion catholique. Mgr Harpigny veut aussi les remercier pour leur investissement durant une année où, Covid oblige, leur travail a été bien perturbé. L'évêque aborde aussi l'avenir et les menaces qui planent sur ce cours.
Nous en sommes tous convaincus : il y aura un avant et un après Covid. L’Église ne fait pas exception. Durement impactée par cette pandémie, des initiatives ont souvent été prises localement. Mgr Warin en collaboration avec les membres du Conseil Épiscopal et les membres de l’Équipe du Chantier Paroissial veut que cette crise serve à réfléchir à l’Église ''d’après''. Il propose une démarche synodale. L’évêque demande aux chrétiens de se réunir, de réfléchir, ensemble, sur ce qui a été fait et pourrait être développé, encore. Et ce sur base d’un questionnaire élaboré (voir pièce jointe). Avec une préoccupation : ''Au sortir de la crise occasionnée par la Covid-19 vivre la Mission d’Église aujourd’hui et demain.''
Le samedi 5 juin se tiendra la journée portes ouvertes de RCF Sud-Belgique. Malgré les éclaircies annoncées par le comité de concertation, l’événement se déroulera à huis clos ou, pour utiliser un néologisme récemment ajouté au Larousse : en distanciel.
 mai 2021

Le mois de juin rime avec le commencement de l'été et les barbecues, les parterres fleuris et... les examens. En effet, ce mois marque généralement la fin de l'année scolaire ou universitaire, pendant lequel ont lieu la plupart des examens. Pour aider les étudiants de notre diocèse, une prière leur est proposée ci-dessous.
Notre-Dame de Walcourt fait l'objet, dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, d'un véritable culte. Chaque jour, des personnes poussent la porte de la basilique et viennent se confier auprès d’elle. À la Trinité, Notre-Dame sort de la basilique pour, escortée de plusieurs centaines de marcheurs, sillonner la campagne environnante : ce sont les « grands tours ». Avec la crise sanitaire, l'événement aura cependant lieu en comité restreint, le 30 mai.
À Foy-Notre-Dame, village situé à proximité de Dinant, tout a commencé dans un tronc. En 1609, Gilles de Wanlin, charpentier, découvre une statuette de Marie, nichée dans le cœur d’un chêne qu’il s’en était allé couper. C’est le début de plusieurs siècles d’une dévotion populaire spontanée à Marie. C’est aussi l’embryon de l’église de Foy-Notre-Dame.
Pendant vos promenades dans le diocèse vous aurez pu remarquer le foisonnement des monuments et vocables religieux. Parmi ceux-ci, peut-être vous serez-vous arrêté auprès de l’un ou l’autre édifice hypèthre (c’est-à-dire non ou partiellement couvert), dont des grottes dédiées à Notre-Dame de Lourdes. Pour Philippe Bruneau (historien), ces édifices sont un témoignage majeur de la ferveur catholique des 19e et 20e siècle. Les répliques de N.-D. de Lourdes en sont la forme privilégiée, selon Michel Lagrée (historien spécialisé dans l’histoire du catholicisme). Mais pourquoi diable toutes ces répliques ?
« Foi et religion dans une société moderne »: c’est le titre du nouveau livre de l’archevêque de Malines-Bruxelles. Le principal responsable de l’Église catholique belge encourage les chrétiens à accueillir sans nostalgie la sécularisation de la société. Il invite aussi l’Église à accomplir sa mission au cœur du monde.
Le nouvel annuaire du Diocèse de Namur est paru.
La formation Croisillon est une formation à l’animation et à l’accompagnement chrétien de groupes de jeunes. Elle s’adresse à tous les acteurs de terrain qui veulent améliorer leur communication avec la jeunesse. La prochaine session de la formation, la session 2021- 2022, débutera en septembre et s’articulera autour de sept rencontres. Inscrivez-vous nombreux et participez à la séance d'information en ligne, le 27 mai de 19h30 à 21h !
''Jean-Marie avait tellement semé qu’il aura récolté jusqu’à la dernière minute'' souligne avec émotion l’abbé Wenceslas Mungimur en parlant de l’abbé Jean-Marie Jadot décédé lundi, le 24 mai. Il venait de fêter, c’était le 6 mai dernier, ses 73 ans. Doyen d’Arlon, l’abbé Jadot avait exercé, à deux reprises, sous deux évêques différents, les fonctions de vicaire épiscopal. Infatigable, débordant d’énergie… l’abbé Jadot aura finalement perdu mais avec quel courage son combat face à la maladie.
Vous appréciez le patrimoine, l’art, le silence, le repos ou le recueillement… Les édifices religieux vous ouvrent grand leurs portes les 5 et 6 juin, profitez-en! Le réseau Églises Ouvertes est aujourd’hui présent en Belgique, en France et au Grand-Duché de Luxembourg, de quoi prévoir quelques belles excursions...
L’abbé Jean-Marie Jourdan est décédé le 22 mai à l’âge de 91 ans. Un prêtre bon, accueillant, une véritable force tranquille comme il sera précisé lors de ses funérailles. Un prêtre qui avait consacré plus de 65 ans de sa vie à son ministère.
La Journée interdiocésaine de la catéchèse et du catéchuménat se déroulera le 19 juin prochain. En visioconférence mais pas seulement. L’équipe diocésaine se divisera pour vous accueillir «en vrai» dans trois lieux: à Jambes, à Beauraing et à Arlon.
Organiser un pèlerinage dans des conditions ''normales'' est un travail énorme auquel l'équipe des Pèlerinages Namurois est rôdée. Même si la situation sanitaire s'améliore des doutes planent encore sur l'organisation du pèlerinage à Lourdes de septembre. L'équipe a envoyé un mail à ses ''habitués'' avec une question : seriez-vous prêts à partir dans le respect, bien sûr, des conditions de sécurité ? Votre réponse est essentielle : du nombre de candidats potentiels au départ dépendra l'organisation ou pas de ce pèlerinage.
''Enfin!'' lance Antony Oliverio. Ce samedi, avec d’autres adultes du diocèse, il recevra, des mains de l’évêque, à la cathédrale Saint-Aubain, le sacrement de confirmation. Une confirmation reportée, à deux reprises, suite au covid-19. A bientôt 37 ans, Antony est tout simplement rayonnant, heureux d’avoir demandé ce sacrement. Cette confirmation est une suite logique après un lent mais fructueux retour dans l’Église. Pour l’épauler, le soutenir et l’encourager à la prière, Lisa qui deviendra, en juin, son épouse.
Ce 20 mai, le père Arturo Sosa, supérieur général de la compagnie de Jésus, annonce l’ouverture d’une année ignatienne sur le thème de « voir toute chose nouvelle en Christ ». Cette année qui prendra fin le 31 juillet 2022, jour de la saint-Ignace, sera l’occasion de nombreuses activités spirituelles.
Le sanctuaire dédié à sainte Rita est fréquenté, chaque jour, par des dizaines de personnes. Des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes qui viennent à Bouge pour prier cette sainte invoquée pour les causes difficiles voire désespérées. Plusieurs messes y seront célébrées entre le 16 mai et le 24 mai.
Le Codeco (Comité de Concertation) de ce mardi a établi un calendrier de déconfinement progressif avec la réouverture de nombreux secteurs, moyennant certaines conditions notamment en termes de vaccination. Si elles sont réunies, dès le 9 juin, les célébrations en intérieur pourraient reprendre à 100 personnes.
Depuis plus de dix ans maintenant, cette neuvaine de prière à l’Esprit-Saint préparatoire à la Pentecôte est un rendez-vous incontournable dans le diocèse. Sauf en 2020 où la pandémie a en interdit le déroulement. La neuvaine 2021 aura bien lieu avec quelques modifications et dans le respect des mesures sanitaires. Ce temps de prière sera retransmis à la radio via RCF Sud-Belgique et sur écran via la chaîne YouTube de la cathédrale, ainsi que sur Facebook. Neuvaine sur le thème ''Laisse-toi mener par l’Esprit!'' qui se déroulera du 14 au 22 mai. La soirée du samedi, vigile de Pentecôte, verra la confirmation d’adultes.
Le 1er mai dernier, sous un soleil de saison, c’est une belle centaine de jeunes qui a répondu présent à l’appel du Service de la pastorale des jeunes à se mettre en route ! Sacrés Jeunes !
Depuis plusieurs semaines, les visiteurs de la chapelle Sainte-Thérèse à Namur ont la surprise de découvrir une exposition très complète sur la sainte de Lisieux. Une trentaine de panneaux alternant photos grand format et textes explicatifs sont accessibles aux regards curieux, grâce à un prêt de l'association Les amis de Thérèse et du Carmel de Lisieux.
Une neuvaine de prière préparatoire à la Pentecôte se déroulera, à la cathédrale Saint-Aubain, du 14 au 22 mai (lire par ailleurs). Chaque soirée se terminera par la récitation d'une prière écrite par Mgr Warin. Nous vous la proposons.
L’exposition ''Les bâtisseurs et la géométrie'' propose, aux 10-14 ans, un parcours dans les pas de Villard de Honnecourt pour découvrir les secrets de son carnet de voyage et profiter de ses inventions dans le merveilleux cadre de l’église Saint-Loup, à Namur. Des ateliers, toujours à l'église Saint-Loup, permettent d’expérimenter ses découvertes, les lundi 10 et mardi 11 mai de 9h à 15h30 et le mercredi 12 mai de 9h à 17h.
Le chanoine Philippe Masson comme de nombreux prêtres du diocèse sont des férus de marches. Inutile de revenir sur leur désarroi, en 202O. Dans le secteur paroissial de Florennes, une première marche a eu lieu. C'était à Chaumont avec une mise à l'honneur de Notre-Dame. Un prêtre-marcheur ému qui raconte cette première sortie différente...
À partir de ce dimanche 8 mai, les célébrations qui se dérouleront en extérieur pourront accueillir 50 personnes. Des règles sanitaires très précises ont été prises et il s’agit, bien sûr, de les respecter. Ces dispositions se retrouvent dans un protocole qui a été conclu entre la Conférence épiscopale de Belgique, représentée par le cardinal De Kesel, et par l’État belge représenté par le Ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne.
Comme chaque année, les Médias Catholiques ont besoin de vous, de votre soutien. L'édition de cette année, elle se déroulera le dimanche 16 mai, aura pour thème ''Les médias et le numérique''. La crise sanitaire de ces derniers mois a montré combien Internet prenait une place grandissante dans nos vies. L'Eglise ne faisant pas exception: elle a aussi continué à communiquer via ce support. Pour en apprendre plus sur les médias numériques, trois conférences sont prévues. Elles auront lieu ces 10, 11 et 12 mai. A suivre ... depuis son salon.
''Je me réjouis d’entamer cette nouvelle vie.'' Il est un peu plus de 13h, samedi dernier, lorsque Lucie Dujardin prononce ces quelques mots. Lucie Dujardin, 29 ans, vient de rejoindre l’Ordre des Vierges Consacrées, l’Ordo Virginum. Consécration qui aurait dû avoir lieu il y a un an déjà. Mais voilà, le coronavirus a perturbé la vie de chacun bien sûr. Pour Lucie, la pandémie a signifié le report, à deux reprises, de son ordination mais aussi un surcroit de travail. Lucie est kiné au Grand Hôpital de Charleroi, dans l'unité des soins intensifs. Et depuis plusieurs mois, Lucie accompagne, plus spécialement, les malades du Covid. Collègues, anciens patients étaient, avec sa famille et ses amis, à ses côtés, même si c’était à distance - la célébration était retransmise via la chaîne YouTube - pour cette consécration.
Grégory et Anna Gustin souhaitent accompagner les jeunes couples vers le sacrement du mariage : un projet inscrit au sein de la pastorale familiale et qui a commencé à se mettre en place au milieu de la crise sanitaire. La première rencontre vient d’avoir lieu, mais de nouveaux jeunes couples peuvent encore être de la partie.
Potales, reposoirs, chapelles, chênes à l’image, grottes, etc. font partie de ce qu’on nomme communément le « petit Patrimoine sacré ». Nombre de ses expressions sont consacrées à la Vierge Marie, accompagnée ou non de l’Enfant Jésus. Ce patrimoine apparait dès lors comme autant de témoignages de la place toute particulière que tient Marie dans l’Église.
Le musée diocésain rouvre ses portes à partir de ce jeudi 6 mai. Le nouveau parcours est intitulé ''Ceci n’est pas un saint''. Une invitation lancée au visiteur à réfléchir au sens des représentations du Christ, de la Vierge et des saints. Initialement prévu pour 2020, ce projet avait dû être reporté.
Yvonne Polet, une femme aussi efficace que discrète, est décédée en avril dernier, elle avait 85 ans. Elle avait été avec l’abbé Albert Boeur et le chanoine José Gennart à l’origine de la fondation du CDD, le Centre Diocésain de Documentation. Les plus anciens se souviennent de son sourire, de son désir de conseiller au mieux les clients.
 avril 2021

Le Gouvernement a donné son accord aux cultes pour célébrer en plein air avec 50 personnes maximum, dès le samedi 8 mai. Dans les églises, la norme de 15 personnes reste d’application, sauf pour les funérailles auxquelles peuvent assister 50 personnes.
Le 19 mars débutait, à la demande du pape François, l’année ''Famille Amoris Laetitia''. Vous retrouverez ici différents articles en lien avec ce sujet.
La consécration dans l’Ordre des Vierges de Lucie Dujardin, déjà deux fois reportée en raison de la crise sanitaire, se déroulera ce 1er mai à 10h30 à la cathédrale Saint-Aubain où elle sera présidée par Mgr Warin. Et même si le nombre de participants, dans la cathédrale, reste limité à 15 personnes, Lucie lance une invitation bien lui large. Elle invite chacun à partager ce beau moment en se branchant sur la chaîne YouTube de la cathédrale. Consécration dans l'Ordre des Vierges qui sera filmée et retransmise en direct. Ces reports qui, dans un premier temps, ont bouleversé la jeune femme, l’ont cependant fait murir dans son cheminement…
Il y a quelques mois, en juillet 2020, Isabel Guth, assistante paroissiale à Walcourt et maman de 4 enfants, fait un double AVC. S’ensuit une longue rééducation, un chemin pour réapprendre à marcher… mais, aussi, un chemin de foi. Elle témoigne de la présence du Seigneur auprès d’elle, malgré les difficultés.
L’abbé Yvon Fosséprez s’est éteint le 27 avril dernier, il avait 84 ans. Professeur et formateur au Grand Séminaire de Namur durant plus de 30 ans, il en aura accompagné des générations de séminaristes sur la route du sacerdoce. Un homme qui a toujours fait preuve d’une profonde empathie. Depuis 2006, il vivait à Beauraing se partageant entre les sanctuaires où il était chapelain et le travail en paroisses.
Le 29 avril et le 6 mai se dérouleront les deux derniers jeudis du don organisés par le réseau de radios chrétiennes francophones : RCF. Les 64 radios du réseau se mobiliseront pour obtenir votre soutien. Vos dons rendront possible le développement de RCF pour permettre aux différentes radios de rester à la pointe de l’information et de toucher un nombre toujours plus large d’auditeurs.
À Beauraing, la saison mariale s'ouvrira, comme chaque année, le 1er mai. Le thème de cette année sera ''Seigneur, tu sais que je t'aime''. Thème extrait de l'évangile de Jean. Parmi les activités du samedi 1er mai, outre les célébrations eucharistiques, une marche intergénérationnelle (lire par ailleurs).
En prévision de la Journée mondiale de prière pour les vocations, le Centre National des Vocations propose une neuvaine de prière ainsi qu’une veillée de prière le Jour J.
La chapelle de la crypte des évêques, dans la cathédrale de Namur, accueille désormais les dépouilles de Dom Jérôme et de Mère Claire de Jésus, fondateurs, au début du 19e siècle, de la congrégation des Sœurs de Sainte-Marie de Namur. Leur accueil dans la chapelle est cependant temporaire: ils rejoindront, à terme, l’église Saint-Loup, elle aussi à Namur, où officiait Dom Jérôme.
Les Pèlerinages Namurois et Terre de sens ont déterminé leur programme pour l’année 2021. Dans leur nouvelle brochure figurent des destinations classiques, d’autres plus insolites… La brochure comprend aussi quelques informations concernant les mesures sanitaires liées à la Covid-19.
Le Service Jeunes prépare un événement réalisable en toutes circonstances: une marche à travers la campagne beaurinoise jalonnée d’animations pour aider, chacun, à faire un cheminement personnel et d’Église. Le pape François considère le cœur de chaque jeune comme une terre sacrée. Le Service Jeunes est lui convaincu que tous les jeunes sont de Sacrés Jeunes! Cette journée est organisée pour permettre à ceux qui douteraient encore de le découvrir.
Le Réseau Jeunesse ASBL recherche un(e) collaborateur-collaboratrice à mi-temps pour l’équipe de coordination du Réseau, en CDI à Bruxelles. L’entrée en fonction est prévue pour le 1er juin 2021.
Le Congrès Mission réunira les chrétiens belges pour réfléchir ensemble à l’évangélisation de notre pays et échanger des moyens concrets de proposer la foi aujourd’hui. L’intuition du Congrès Mission ? Il est urgent que les catholiques proposent la foi autour d’eux… et cela nécessite de se former. Ainsi, le Congrès Mission est un lieu d’échange et de formation pour découvrir diverses manières de proposer la foi. Il aura lieu du 1er au 3 octobre 2021 à Bruxelles.
Le comité de concertation de ce mercredi 14 avril était attendu de pied ferme par plusieurs secteurs qui espéraient des assouplissements notables. Pour les cultes, l’espoir de célébrations élargies à plus de 15 personnes subsistait....
Le cUNdp (Centre Universitaire Notre-Dame de Paix) ainsi que le Cercle le Palier organisent ce 1er mai 2021 une journée de réflexion en ligne sur le thème ''Vérité et charité : impossible harmonie ?''.
Joseph Famerée (UCLouvain) et Luc Forestier (Institut Catholique de Paris), vous invitent à participer à une enquête sur le thème de la synodalité dans l’Église catholique.
Du 28 mars au 4 avril 2021, les catholiques du monde entier ont vécu l’un des moments forts de l’Église : la Semaine Sainte. Retrouvez ici de belles photos des célébrations de cette Semaine Sainte dans le diocèse de Namur.
Encore un peu de patience et les travaux à l’église Saint-Martin de Leuze seront terminés. Un chantier qui vise la toiture. Depuis plusieurs années, les fuites plus ou moins importantes se multipliaient.
Le texte de Philippe Vauchel a été lu dans bien des paroisses du diocèse. Après la messe de Pâques où l'on célébrait la résurrection du Christ, ce moment de partage -dans le respect des normes sanitaires- se voulait dans la continuité. C'est la vie qui a été célébrée.
Nous vous avons présenté une première série de photos qui ont été prises un peu partout dans le diocèse le dimanche de Pâques. L'opération ''Donnons tout son sens à la Vie'' a connu un beau succès, voici donc d'autres clichés de cette opération remplie d'espérance.
''C'est bon que vous soyez là''. Ces quelques mots débutent un très beau texte écrit par Philippe Vauchel. Un texte lu, ce dimanche de Pâques, sur bien des places, devant des églises de notre diocèse. Pour en goûter la beauté, nous vous le proposons. Un texte à méditer.
En ce temps pascal où nos regards sont plus que jamais attirés par la croix présente dans notre église, dans notre habitation… intéressons-nous à celles qui se trouvent en pleine nature. Sur les routes de nos campagnes, elles sont installées principalement à la croisée des chemins ou à l’entrée d’un village. Ces croix servaient souvent à commémorer un moment douloureux, mais pas que… Les calvaires, eux, reprennent autour de la croix plusieurs personnages bibliques, dont la Vierge.
À travers ce reportage photo, partons à la découverte des différents styles et types de croix que nous rencontrons parfois dans nos régions. Quinze photos vous sont ici présentées, sans doute quinze manières différentes de sculpter, de peindre ou de présenter le Christ...
« Ce n’est pas pareil. Je ne me suis pas senti porté... » commentait, une pointe de déception dans la voix, Mgr Warin à l’issue de la messe chrismale. Mercredi, il officiait dans une cathédrale bien vide. Les prêtres et cette année, c’était une première, les diacres ont néanmoins pu rénover la promesse faite le jour de leur ordination. L’évêque a procédé à la bénédiction des saintes huiles et à la consécration du saint Chrême. Un confirmateur, représentant les prêtres confirmateurs qui devraient officier dans les prochains mois, a été envoyé en mission. Cette messe restera néanmoins dans les souvenirs. C'était une messe sans vous tous. Seulement 15 personnes, célébrants compris, étaient présentes…
Une réflexion donnée par l'abbé Ionel ABABI, prêtre diocésain et formateur au Séminaire de Namur. La version longue est à lire sur le site de Cathobel, un extrait vous est proposé ci-dessous :
Ci-dessous, quelques photos reçues de certaines initiatives locales lors de ce Carême 2021. Pour voir chaque photo en grand, en entier : cliquez sur la petite ampoule située au centre de la photo (elle apparaît quand vous passez sur la photo avec votre souris).
L’abbé Lucien Dupont était décrit comme un homme rigoureux qui impressionnait aussi. Bien des professeurs de religion craignaient le passage de Monsieur l’Inspecteur ! Originaire de Saint-Mard, il est décédé le 22 mars dernier. Il venait de souffler les 87 bougies de son gâteau d’anniversaire.
L’abbé Pierre Rollinger, un enfant d’Athus - il y était né le 17 septembre 1932 - s’est éteint le 23 mars dernier au home de la Sainte-Famille à Rouvroy. Un homme cordial, chaleureux, un prêtre qui a toujours accordé beaucoup d’importance à la formation d’une manière générale et à la formation des laïcs en particulier.
 mars 2021

L'abbé Roland Cazalis est aumônier au Foyer Saint-François à Namur. Ce centre accueille des patients atteints d’une maladie grave, ayant épuisé toutes les possibilités de guérison et dont l’état nécessite des soins palliatifs et un environnement adapté. Parallèlement, un service d’accompagnement propose aux proches endeuillés un lieu pour être écoutés et un temps pour exprimer leur souffrance. En ce temps pascal, l'abbé Cazalis livre une réflexion, en parlant de la réaction de l'apôtre Jean à la découverte du tombeau vide... et en faisant le lien avec la pandémie actuelle.
Dans le contexte actuel, il est de plus en plus évident que chacun, croyant ou pas, a besoin d’un message d’espoir. Notre Église diocésaine, à l’occasion de la fête de Pâques, souhaite partager son espérance. L’évêché a fait réaliser des bannières – 150 seront placées sur diverses églises du diocèse - avec une message: ''Donnons tout son sens à la Vie'' et quatre hashtags ( # spiritualité, # relations, # culture et # santé). Le dimanche de Pâques, une brève animation est proposée sur les places, parvis et ce, bien sûr, dans le respect des normes sanitaires. Un très beau texte écrit par Philippe Vauchel sera lu. Les lieux des animations seront choisis par les doyens du diocèse.
Mgr Warin et deux doyens principaux nous invitent à faire preuve d'espérance. Une invitation dans la lignée de l'action ''Donnons tout son sens à la Vie'' (lire par ailleurs).
En début de cette année, le conseil épiscopal confiait à une petite équipe le soin de réfléchir à un nouveau logo pour notre diocèse. Une réflexion qui s’inscrit dans un chantier bien plus vaste de refonte des différents outils de communication de l’Évêché. Entendons par là: la base de données des personnes, la revue diocésaine ''Communications'' et également le site internet du diocèse. Le nouveau logo que vous découvrez en ce début de Semaine Sainte est donc le premier signe-symbole d’un renouveau qui se poursuivra prochainement avec l’annuaire diocésain dont la sortie de l’édition 2021 est prévue fin du mois d’avril, la nouvelle revue Communications imaginée pour la rentrée pastorale et le site internet que l’on espère pour Noël.
Pour méditer pendant le Carême, voici des beaux textes à lire, à découvrir, à savourer. Chaque semaine, de nouveaux textes seront ajoutés.
Ce dimanche, Mgr Pierre Warin a présidé, pour la première fois depuis qu’il est évêque de Namur, la messe des rameaux et de la passion du Seigneur. Une célébration qui ouvre la semaine pascale.
La messe chrismale est traditionnellement un moment fort de l'année liturgique. L'année dernière, suite au coronavirus elle avait été reportée puis finalement annulée. Cette année, le virus est toujours bien présent mais la messe chrismale aura lieu. Oh bien sûr dans des conditions bien différentes et en présence de 15 personnes. Grâce à la radio RCF Sud-Belgique ou encore à la chaîne YouTube et sur Facebook vous pourrez vous aussi vivre ce moment depuis la cathédrale Saint-Aubain.
Durant chaque dimanche de Carême, la famille Van den Abbeele vous proposera, comme elle l’a déjà fait durant l’Avent, des méditations. Des chants, de la musique, des textes pour se préparer à la mort puis à la résurrection du Christ.
Comment aurions-nous pu imaginer que la Semaine Sainte et Pâques 2021 se vivraient encore dans de telles conditions ? Avec autant de restrictions. Si vous souhaitez vivre avec Mgr Warin, en direct de la cathédrale Saint-Aubain, les célébrations des prochains jours, nous vous proposons les liens utiles.
Ce vendredi, le 19 mars, on fête les Joseph. Cette date n’a pas été choisie au hasard pour lancer aussi l’année Famille Amoris Laetitia voulue par le pape François. Une année qui débute cinq ans après la sortie de l’Exhortation Apostolique Amoris Laetitia centrée sur l’amour dans la famille. Mgr Warin intervient dans la vidéo de présentation. Il y encourage chacun mais les couples en particulier à se tourner vers le Seigneur qui est tout amour.
Paris Match Belgique consacre dans le numéro de cette semaine un reportage à Dinant. Un reportage qui a pour titre « Et si vous visitiez une collégiale d’exception ? »
La Conférence des Évêques de Belgique publie un communiqué de presse suite à une communication de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui rappelle que la bénédiction des couples de ‘personnes de même sexe’ n’est pas permise.
Depuis toujours, des prêtres diocésains choisissent de vivre, pour un temps plus ou moins long, leur ministère en dehors de nos deux provinces de Namur et de Luxembourg. L’abbé Juan Carlos Conde Cid en fait actuellement partie. En septembre 2019, il partait pour le Brésil. Il est chargé de cours au séminaire Redemptoris Mater de Brasilia. Sa mission est aussi pastorale. Et même si, au Brésil, les célébrations peuvent avoir lieu moyennant le respect de mesures sanitaires, elle est réduite. L’abbé Conde Cid parle des mois écoulés dans un pays pas plus épargné que le nôtre par le coronavirus.
Durant cette crise, nous avons dû réinventer notre façon de vivre. Nous nous devons être inventifs pour garder le contact avec ceux que nous aimons. Comment rejoindre les paroissiens confinés à domicile ? Voilà comment l’équipe pastorale de Manhay a répondu à cette question. Thomas Ehlen, membre, raconte. Et ce n'est qu'un exemple. Partout dans le diocèse, la créativité et l'inventivité ont fait des merveilles.
C’était le 17 mars 2020 dernier, il y a presque un an maintenant, que la première ministre Sophie Wilmès annonçait le confinement total de la Belgique. Une situation qu’on espérait provisoire. Une situation qui se prolonge pourtant encore aujourd’hui. Nous avons dû revoir nos manières de faire, d’être, nous interroger sur ce qui est essentiel, sur ce qui fait de chacun de nous cette personne essentielle qui a un besoin essentiel d’être en lien avec d’autres « essentiels ». Cet article propose quelques regards croisés sur cette situation qui s’éternise, sur son évolution, sur ses perspectives.
Christine Ravet est auxiliaire de l'Apostolat. Logopède de formation, longtemps active dans la pastorale des personnes handicapées, Christine Ravet a mis ses activités entre parenthèses pour vivre à Lourdes. Elle travaille dans le centre de formation pour des auxiliaires de l'Apostolat. Ce centre est au service de diocèses dans les cinq continents. Une mission perturbée par la Covid-19. Entre Namur et Lourdes, Christine Ravet raconte une année tellement particulière.
Mgr Pierre Warin a tenu, dans un message, à s'adresser à tous les diocésains.
En complément au beau Message de notre évêque, et pour répondre à un certain nombre de questions plus pratiques qui nous sont posées, voici quelques informations utiles pour les prochaines semaines. Les deux Annexes à ce communiqué ont été rédigées par le Service de Pastorale Liturgique et le Service de Catéchèse de notre diocèse.
Dans le secteur « Chrétiens des deux Ourthes » (La Roche-en-Ardennes, Rendeux, Tenneville), l’équipe pastorale a mis en place un calendrier de Carême 2.0 très bien construit et porteur de beaux messages. Hadeweij de Quaasteniet, assistante pastorale, raconte comment cette idée s’est développée.
Dans un communiqué de presse, les membres de la Conférence des Évêques de Belgique redisent leur espoir que le nombre de personnes présentes pour une célébration soit déterminé en fonction de la superficie de l'édifice. Des réunions sont programmées dans les prochains jours.
Prendre son temps, parler avec la personne, être à l’écoute et pouvoir la réconforter, partager les joies et les peines des personnes rencontrées… « Le plus important, c’est d’être présent », là est le cœur de sa mission… Mais comment « être présent » lorsque les portes sont fermées ? Rencontre avec Marie-Anne de Longueville, membre d’une équipe de Visiteurs de malades et de personnes âgées à Courrière.
L’église Saint-Lambert de Bouvignes-sur-Meuse (Dinant) abrite un grand retable considéré comme un chef-d’œuvre de la sculpture du XVIe siècle. Aujourd’hui privé de ses volets, le retable offre à la contemplation du spectateur des scènes sculptées en relief, richement ornées. Cela conduit à oublier le dispositif tel qu’il était conçu à l’origine : les volets permettaient de refermer le retable. En fonction du calendrier liturgique, notamment pendant le Carême, les scènes sculptées étaient dissimulées ; elles n’étaient révélées qu’en certaines occasions. En ce temps de Carême, revenons sur le sens de cette pratique.
Pendant le Carême, l’abbaye de Maredsous expose, au sein de sa basilique, une série de photographies de l’artiste parisien Yann Arthus-Bertrand. Les photographies font miroir a des citations du Laudato si’ pour ouvrir un champ à la réflexion écologique.
Ce jeudi 11 mars, à 11h, par l’intermédiaire du réseau Greenfaith, les croyants du monde entier sont invités à se mobiliser pour tenter d’avoir un impact sur le déroulement de la Cop26 prévue en novembre prochain, à Glasgow, en Angleterre. Les gens de foi qui le souhaitent sont ainsi encouragés à multiplier les actions locales pour se faire entendre, au cours d’une « Journée mondiale d’action interreligieuse pour le climat ».
« C’était un homme du présent et de l’avenir » confie l’abbé Jean-Claude Pivetta, doyen de Bastogne, en évoquant la mémoire du Père Charles Denis. Franciscain, le Père Denis est décédé le 4 mars dernier dans sa 79e année. Un religieux, un prêtre très apprécié qui s’était encore beaucoup investi dans la vie pastorale.
La radio 1RCF se réjouit de pouvoir accueillir à mi-temps un ou une « Journaliste responsable des contenus radio et multimédia. » avec 4 à 10 années d’expérience. Basé(e) à Wavre, elle ou il collaborera étroitement avec Lucas, responsable technique et Elise, responsable Marketing, Jacques, directeur et l’ensemble des 55 bénévoles et free-lances. Ci-dessous, retrouvez l'offre d'emploi.
À l’initiative de Church4you, une cinquantaine de jeunes de tous les diocèses francophones se sont réunis par écrans interposés, en février dernier. Point de départ d’une série de rencontres, cette soirée leur a permis de partager leur désir d’agir ensemble, en tant que chrétiens, au service de l’écologie intégrale. L’une des participantes nous relate ce qu’il ressort de la présentation et du lancement d’un « mouvement plein d’espérance ». À la fin de l'article, un jeu à découvrir.
Les dernières décisions gouvernementales concernant la situation sanitaire ont paru dans un Arrêté Ministériel publié hier, dimanche 7 mars. Ci-dessous, les trois points à noter.
La date ultime pour les inscriptions aux Journées Églises Ouvertes qui se dérouleront les 5 et 6 juin a été repoussée. Vous avez jusqu’à la fin de ce mois, jusqu’au 31 mars, pour vous inscrire et ainsi participer à cette nouvelle édition qui ravit les amoureux du patrimoine religieux comme ceux qui ont tout simplement envie d’une balade découverte au fil des églises. Le thème : « Le fil rouge. »
Le CDD nous présente ici leur « top 5 » des articles en vente chez eux, pour vivre ce moment intense de préparation à Pâques. Les deux magasins se situent à Namur et à Arlon.
Sœur Sandrine Gilles est une sœur salésienne de la Maison Notre-Dame au Bois à Farnières. Elle est également assistante paroissiale à Vielsalm, où elle s’occupe de la catéchèse. Depuis peu, elle est aussi auteure d’un nouveau livre : « Prier 15 jours avec Marie-Dominique Mazzarello », livre qu’elle a écrit avec Sœur Marie Vaillant, salésienne elle aussi, mais à Bruxelles.
Les dépendances sont partout. Cette année 2021 et son confinement qui n’en finit pas ne font qu’accentuer les choses. La situation dévoile leur propension à la désespérance. Au Service Jeunes, fin janvier, nous faisions le point sur cette thématique avec un regard chrétien. La vidéo de cette conférence est à voir en fin d'article.
Les organisateurs des Journées du Patrimoine ont jusqu’au 8 mars pour rentrer leur dossier. Le thème pour cette année est ''Femmes & Patrimoine''. La mise en valeur des femmes dans le patrimoine - dans leur rôle, leur fonction, leur apport, leur gestion, leur empreinte, leur souvenir - sera à l’honneur en septembre.
Le week-end du 13 et du 14 mars, aura lieu, dans toutes les paroisses du diocèse de Namur, la première collecte de Carême pour l’ONG catholique Entraide & Fraternité qui lance sa « soixantième campagne de Carême de partage ». Cette nouvelle campagne est mise sous le signe de l’engagement en faveur d’une égalité plus grande entre les pays du Nord et du Sud en militant en faveur de l’annulation de la dette de la République Démocratique du Congo. Un agenda reprenant les activités organisées sur ce thème est à retrouver à la fin de cet article.
Lors de ses 50 ans de vie sacerdotale, l’abbé Guy Leemans confiait que sa vocation avait mûri lentement, grandissant au fil des jours. Une vie dans laquelle l’enseignement a occupé une large place. Enseigner a été une véritable passion pour lui.
Professeur durant de longues années au collège Saint-Joseph à Virton, l’abbé Georges Collignon est décédé, le 3 février dernier, à Ottignies. Brabant wallon qu’il avait rejoint pour y retrouver sa famille quelques années après sa mise à la retraite. Il avait 82 ans.
 février 2021

En début de Carême, a lieu « la célébration de l’appel décisif » des catéchumènes. Cette célébration marque une étape de plus du chemin catéchuménal de ces futurs chrétiens : ils sont désormais admis à recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne. Pour notre diocèse, ils étaient 6 dimanche dernier à l'avoir vécu.
Depuis bientôt un an, la vie spirituelle doit composer avec la crise sanitaire. En ce carême 2021, il faut dès lors se montrer inventif : focus sur le secteur d’Aische-Dhuy et la proposition d’Hélène Lathuraz de vivre « un carême 2.0 » notamment par l’intermédiaire d’un calendrier de carême aux allures de calendrier de l’avent.
Le vendredi 19 mars aura lieu la marche des hommes, et, le lendemain, le samedi 20 mars, la marche des mères. Ces deux marches sont organisées par la Communauté de l'Emmanuel. Cette année, ils proposent une version 'corona' : les équipes marcheront par petits groupes de 4 personnes. Un temps pour se ressourcer, pour se retrouver, pour partager, pour prier... et ce, en pleine nature.
À l’heure de la crise sanitaire, la Pairelle, centre spirituel ignatien situé à Wépion, ne fait pas exception et se retrouve confronté à la restriction de ses activités d’accueil des « chercheurs de sens » et des « chercheurs de Dieu ». C’est de la contrainte, cependant, que naissent les idées : le centre spirituel s’adapte à la crise et a proposé une retraite en ligne sur le thème « Vaincre la crise : interview de cinq personnages bibliques ».
« Le Carême est le temps du retour à Dieu » dira dans son homélie du Mercredi des Cendres Mgr Warin. Homélie dans laquelle, il encouragera chacun et chacune au cours des trois liturgies de la Parole qu’il présidera ''à apprendre ou encore à réapprendre à compter sur la grâce de Dieu. »
Historien et journaliste, Vincent Delcorps est le futur directeur de rédaction et rédacteur en chef de CathoBel. Succédant à Jean-Jacques Durré, il entrera en fonction le 1er avril.
Il n’est plus à prouver la beauté du monastère d’Hurtebise qu’il fait si bon fréquenter. Cependant, ce serait oublier que nous ne sommes plus tout à fait maîtres de nos déplacements et que nous pourrions éprouver quelques difficultés à nous y rendre. Toutefois, et pour notre plus grand plaisir, la boutique du monastère d’Hurtebise fait l’effort de venir à nous en ces temps de confinement par l’intermédiaire de la vente de cartes illustrées par correspondance.
Ils étaient prêts à recevoir le baptême lorsque le premier confinement est arrivé. Ces adultes n’ont ainsi pas pu être baptisés lors de la veillée pascale 2020. Ils le seront cette année. D’autres adultes sont prêts pour cette année 2021. Ce dimanche 21 février, premier dimanche de Carême, à Beauraing, ils participeront à l’appel décisif, une ultime étape avant le baptême pour ces futurs chrétiens.
Ce 17 février marque l'entrée en Carême avec le Mercredi des Cendres. Mgr Warin sera présent à la cathédrale Saint-Aubain pour trois liturgies de la Parole avec imposition des cendres. Liturgies qui auront lieu à 11h30, 12h et 12h30.
Les initiatives se multiplient, dans le diocèse, pour vivre au mieux le Carême. Ainsi dans le sud du diocèse, l'Unité Pastorale ''Les Eaux Vives du Pays d'Arlon'' a le souhait de maintenir un contact avec les enfants et les parents. Des messages seront envoyés, des bricolages réalisés... Sans oublier la communauté paroissiale qui sera associée.
Louise-Marie Jadoul parle avec entrain de l’Alliance Saint Jean-Marie Vianney qu’elle a rejoint depuis quelques années maintenant. Une alliance qui existe depuis 2012 et qui propose à chacun de prier et de jeûner pour soutenir les prêtres dans la difficulté. Des prêtres de chez nous comme du monde entier.
Képhas Family, c’est tout d’abord un couple, Simon-Pierre et Mieke Rouyer. Un wallon qui a épousé une flamande ; elle s’est habituée à sa nouvelle vie près d'Eghezée. Ensemble, et parfois accompagnés d’amis, ils créent des chansons. Tantôt sur le thème de la famille, tantôt sur la foi.
Le 10e colloque de l’ISCP (Institut Catholique de Paris) se déroulera les 22, 23 et 24 février 2021 en distanciel. Le thème abordé ? « Responsabilités chrétiennes dans la crise écologique. Quelles solidarités nouvelles ? »
Nous sommes à quelques jours de la saint Valentin. Ce dimanche, les amoureux du monde entier s'offriront de petits cadeaux, des fleurs, se feront les plus belles déclarations. Il y aura aussi des demandes en mariage... Bertrand et Mélanie Godefroid sont d'éternels amoureux. Ils sont aussi membres de la pastorale familiale et accompagnateurs de fiancés.
Le Mercredi des Cendres, ce sera le 17 février prochain, marque l’entrée en Carême. Difficile, dans l’état actuel de la pandémie, d’imaginer que le déconfinement puisse avoir débuté, que les célébrations aient repris sans un nombre limité de fidèles. Mgr Warin encourage dès lors les prêtres dans leur paroisse, comme il le fera à la cathédrale, à multiplier les liturgies de la Parole. Une imposition qui, covid-19 oblige, sera différente.
Le 27 janvier dernier, Mgr Warin écrivait dans un communiqué : ''Nous invitons les communautés chrétiennes, les pasteurs et les autres acteurs pastoraux, à reprendre, si ce n’est déjà fait, la célébration de l’Eucharistie. Il n’est pas bon de s’abstenir trop longtemps de célébrer l’Eucharistie ou d’y assister uniquement par écrans interposés.'' Comment faire pour mettre cette invitation en pratique ? Plusieurs paroisses de notre diocèse ont décidé de profiter des services offerts par ''Kelmesse''. Pourquoi pas vous ?
Suite aux travaux de rénovation inappropriés réalisés à la collégiale Sainte-Waudru à Mons, le CIPAR (centre interdiocésain du patrimoine et des arts religieux) tient à réagir. En précisant notamment l'importance pour le grand public d'accéder, dans des églises, à des oeuvres patrimoniales tout en assurant la protection de ces dernières. Le CIPAR bénéficie de l'expertise nécessaire pour accompagner dans cette mission.
À la recherche de quelques objets pour décorer votre église ? Deux paroisses vous proposent ci-dessous quelques biens dont elles n'ont plus l'utilité (voir fichiers PDF).
Impossible comme cela se faisait avant la crise sanitaire d'organiser un rassemblement entre membres de la Vie consacrée. Le vicariat à la Vie consacrée a donc proposé à ses membres de réfléchir, en communauté, sur un thème. ''Un temps pour changer.'' Les réflexions donneront lieu plus tard à un partage.
 janvier 2021

Chaque jour, le bureau de presse du Vatican diffuse un bulletin d'informations. Dans le bulletin de ce vendredi midi, un message très chaleureux du pape destiné à tous ceux qui se mobilisent autour d'Action Vivre Ensemble et d'Entraide et Fraternité. D'ici quelques jours, ces hommes et ces femmes organiseront la 60e campagne de Carême de Partage.
On avait espéré que le confinement serait limité dans le temps. Il n'en est rien : il pourrait se prolonger durant de longues semaines encore. Mgr Pierre Warin, évêque de Namur et le chanoine Joël Rochette, vicaire général, signent un communiqué dans lequel ils invitent chacun à retrouver le chemin de l'église. En respectant bien sûr les mesures sanitaires nécessaires. Ils annoncent encore la célébration des sacrements de l'initiation chrétienne trop souvent reportée.
Une ordination, c’est un moment de joie pour l’ordinand mais aussi pour toute la communauté qui l’accompagne. Ce dimanche, dans une cathédrale Saint-Aubain désertée par les fidèles pour répondre aux normes sanitaires, cette joie, elle était uniquement dans les cœurs. Loin des leurs, Isaac Torres Julian, Joseph-François Nguyen Van Hung et Joseph-Marie Tran Minh Thanh étaient malgré tout rayonnants. Une nouvelle étape sur la longue route qui mène au beau ministère, comme le dira Mgr Warin, de prêtre.
Vendredi dernier, les représentants des différents cultes ont adressé une lettre commune au ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. L’initiative vient de la conférence épiscopale qui a estimé ''qu’il ne servait à rien d’œuvrer tout seul'', explique Mgr Harpigny, signataire de la lettre.
Ce dimanche 24 janvier, trois séminaristes franchiront une nouvelle étape sur la longue route qui mène au presbytérat. Isaac Torres Julian, Joseph-François Nguyen Ban Hung et Joseph-Marie Tran Minh Thanh seront ordonnés diacre. Le premier est ordonné pour le diocèse de Namur, les deux suivants pour le diocèse de Thanh Hóa, au Vietnam. Vu le protocole sanitaire et le nombre réduit de personnes qui pourront être présentes, dans la cathédrale, l’ordination sera retransmise, en direct, via YouTube à partir de 15h.
Le 8 décembre dernier, la nouvelle tellement attendue arrivait : la Communauté des Béatitudes était érigée, par la Congrégation romaine des instituts de Vie Consacrée, comme Famille ecclésiale de vie consacrée de droit diocésain. Une communauté présente à travers le monde. Ils sont six frères (dont deux prêtres), neuf sœurs et onze laïcs à vivre à Thy-le-Château, à y accueillir des retraitants mais aussi à collaborer avec le diocèse.
Sœur Claudina, 37 ans, a rejoint Thy-le-Château et la Communauté des Béatitudes depuis un an maintenant. Dans un français impeccable et beaucoup de soleil dans la voix, Sœur Claudina raconte non seulement comment elle a quitté, son pays, le Mexique, mais aussi son changement de vie. Radical. Une vie, comme elle dit, où ''elle avait tout pour être heureuse.'' À quelques jours de la journée dédiée à la Vie consacrée (le 2 février) elle témoigne et encourage ceux et celles qui douteraient: ''N’ayez pas peur, dans l’appel qu’il (ndlr : le Seigneur) lance, il ne veut que notre bonheur.''
« Action Damien » repart en campagne contre la lèpre le dernier week-end de janvier. Pour soutenir les équipes médicales, les traditionnels marqueurs et, nouveauté cette année, des masques sont proposés à la vente. Une maladie encore très présente de par le monde et plus spécialement en Bolivie, au Sénégal et en Inde. Toutes les deux minutes, une personne apprend qu’elle souffre de la lèpre.
Le père Dominique Mathieu a été nommé le 8 janvier archevêque de Téhéran-Ispahan par le pape François. Belge, originaire d’Arlon, le père Mathieu a été provincial des Frères Mineurs conventuels en Belgique, avant d’être envoyé en mission au Liban en 2013.
L’idée avait été lancée il y a plusieurs années. Elle a muri pour devenir, aujourd’hui, réalité. Le Service de Catéchèse du Diocèse de Namur (SCDN) a son site internet. Un site qui, dans la forme se veut, pour reprendre les termes d’Isabelle Maissin, responsable du service, ''sobre et lumineux''. Quant au fond, il fourmille d’informations sans blablas. Avec un leitmotiv que l’on soit petit ou adulte, que l’on soit croyant ou pas… aider à faire prendre conscience du trésor qu’est l’Évangile pour s’en nourrir mais aussi, ensuite, pour le partager.
C’était en février dernier, l’abbé Chrétien Ekumé fermait l’église de Tintigny. Rien à voir avec la pandémie de coronavirus. L’église fermait ses portes pour permettre l’ouverture d’un important chantier de rénovation. Il vient de se terminer.
À l’heure du nouveau fuseau horaire Covid-19, tout a changé ! Pas de messe des familles, pas de crèche vivante avec les plus petits parés de peaux de moutons et autres ailes angéliques. Qu’à cela ne tienne, l’esprit de Noël devait exister, le cœur de Noël devait battre, la naissance dans la crèche de Bethléem devait rassembler !
Ils sont arrivés avec un peu de retard sur le calendrier mais avec des cadeaux et pas que pour l’Enfant Jésus. Melchior, Balthazar et Gaspard, les Rois mages, avaient rendez-vous, dimanche matin, à Jambes-Velaine. Une visite qui a encore été l’occasion d’une brève catéchèse pour les enfants du catéchisme.
Le pape François a annoncé via une lettre apostolique « Patris corde » que cette année serait dédiée à saint Joseph. L’occasion de le prier encore plus. Le pape a annoncé dans cette lettre apostolique que, chaque jour, il s’adressait au père nourricier de l’enfant Jésus.
À l’occasion de la Semaine de l’Unité 2021 (18-25 janvier), les chrétiens de toutes les Églises du monde sont invités à se pencher ensemble sur un thème commun et des textes bibliques, afin renouveler leurs efforts et leurs prières pour la réconciliation et l’unité des chrétiens. Le thème de la Semaine de l’Unité 2021, tiré de l’Évangile de Jean, 15, 1-17, est « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance ». Un sous-thème est également proposé pour chaque jour de la Semaine. La pandémie qui secoue le monde perturbe également ce rendez-vous. Les rassemblements ne sont pas possibles. La communauté des moniales de Grandchamp a tout prévu pour nous guider dans la prière. Une brochure à télécharger ci-dessous.
Impensable, dans le contexte sanitaire actuel, de réunir prêtres, diacres, représentants des communautés religieuses, représentants des pastorales… pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Alors, le diocèse a décidé de jouer la carte 2.0. Une vidéo a ainsi été réalisée à partir de séquences filmées, le plus souvent, avec un simple téléphone portable. Elle est maintenant diffusée via Internet sur le site du diocèse (www.diocesedenamur.be), les réseaux sociaux.
Merci pour votre collaboration ! Vous avez répondu, très nombreux, à notre appel et nous avons ainsi pu publier sur le site du diocèse des photos de paroisses dans leurs habits de Noël. De très belles réalisations. Comme ici à Sohier. Les petits comme les grands ne peuvent qu’être émerveillés devant ces lumières, cette crèche tout en finesse, en élégance. Avec l’enfant Jésus en cire. Chaque famille a aussi reçu en cadeau une lanterne. Ce n’est bien sûr qu’un exemple. Si ce n’est encore fait, prenez un peu de temps pour parcourir, à travers le site ou encore au fil des posts de la page facebook, le diocèse. Vous découvrirez ces crèches aménagées à l’extérieur qui n’auront pas manqué d’interpeller les passants pas toujours très concernés par cette naissance. Des paroisses ont aussi profité de la crèche pour y inviter des personnes devenues, aujourd’hui, bien malgré elles, incontournables, les soignants. Des crèches ont été bien sûr aussi installées dans les églises. Elles ont rassemblé, tout en respectant les conditions sanitaires, les familles et ont permis un temps de prière, de recueillement dans ce Noël décidément bien différent. Sur le site du diocèse, nous vous offrons une promenade lumineuse, joyeuse à travers les paroisses et leurs réalisations. L’occasion encore de s’émerveiller devant la créativité, l’ingéniosité… de tous ceux et celles qui n’ont pas ménagé leurs efforts. Autant d’idées à développer, en 2021, pour un Noël espérons-le plus traditionnel. Des photos ont aussi présentes dans l'article intitulé : ''Du nord au sud du diocèse, ce Noël 2020 se réinvente''.
Le 8 décembre dernier, le pape François annonçait le début d’une année dédiée à saint Joseph. Année qui se terminera le 8 décembre 2021. Saint Joseph, un saint qui occupe une place privilégiée dans le cœur de bien des chrétiens. Le pape a ajouté qu’il le priait chaque soir. Saint Joseph, un homme discret, réservé, très apprécié aussi des prêtres. Et quand en plus ces prêtres portent son prénom…
L’abbé Fabian Mathot aime, lorsqu’il a un peu de temps libre, assouvir sa curiosité… Lorsqu’il était plus jeune, les vacances familiales comportaient déjà un temps pour visiter une ville, un château, une église... Un intérêt qui ne le quitte pas. Très régulièrement, il nous emmènera, dans le diocèse, à la découverte de lieux pas toujours très connus. Aujourd’hui, on prend la direction de Floreffe. Floreffe avec son abbatiale… mais pas seulement.
Dans cette nouvelle série d’articles, j’aimerais vous emmener avec moi en balade dans notre diocèse, à la découverte de beaux endroits qui méritent un détour et où il fait bon de s’arrêter un peu. Ce mois-ci, je vous propose de faire arrêt à la chapelle Sainte-Renelde à Floreffe.
Ce Noël 2020, l’abbé Pascal Roger, doyen d’Arlon, n’est pas prêt de l’oublier. Pas plus que ses fidèles qui, pour cette messe de la nuit de Noël étaient réunis non pas dans une église mais bien dans leur voiture garée au parc des expositions d’Arlon.
Le secteur Aische-Dhuy a participé, avec les jeunes du patro Notre-Dame de Dhuy, à l’opération « boîtes de Noël ». Le principe est simple : prendre une boîte à chaussures et la transformer en coffre à trésors pour les personnes dans la précarité.
Les enfants sont toujours impatients de vivre l’Avent. Le traditionnel calendrier joue sans doute avec la friandise proposée au fil des jours un grand rôle. A Florennes, les enfants de maternelle ont découvert que l’Avent était un temps de préparation à Noël, un moment pour mieux vivre ensemble.