Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
L'abbé Józef MOSZKOWICZ officie à Herbeumont, près de Bertrix. Depuis plusieurs semaines, il est présent en Ukraine. Ce prêtre d'origine polonaise a aussi été actif pendant 14 ans en Ukraine, à Koziatyn. Maintenant, il retrouve ses anciens paroissiens, amis, voisins... Depuis là-bas, il témoigne.
Isabel Guth est assistante paroissiale pour le doyenné de Walcourt. Elle nous raconte comment et pourquoi l’église de Thy-le-Château a servi de lieu d’entrepôt pour des dons à envoyer à la frontière ukrainienne. Trier les dons a permis d’aider les Ukrainiens, de tisser des liens avec des paroissiens, mais aussi d’avoir des contacts avec des habitants qui ne fréquentent pas la paroisse habituellement.
Joëlle Fontaine, paroissienne à Couvin, nous partage son expérience, son vécu de ces dernières semaines à Couvin. La salle paroissiale a accueilli de nombreux dons. Les premières familles ukrainiennes sont aussi arrivées dans l’entité. S’ensuit plein d’autres idées et initiatives. Elle nous livre son témoignage ici.
Mercredi des Cendres, le 2 mars. Le pape François a demandé une journée de jeûne et de prière pour la paix en Ukraine. L’abbé Gianpaolo Cesareo, prêtre à Jambes-Velaine, se demande s’il ne peut pas faire plus que ça… Pourquoi ne pas remplir un véhicule et aller aider sur place ? Avec l’abbé Ireneusz Gosk, il part avec une camionnette remplie de dons… et revient avec une famille ukrainienne.
Son amour des mots, prose ou poésie n’a d’égal que son éloquence… Claude Callens a effectué des recherches, choisi ses mots, soigné ces présentations orales et visuelles au service de tous depuis bientôt 60 ans. Pourtant s’il manie si bien l’art de la parole, il reste très discret sur lui-même et son travail. Nous l’avons rencontré à l’occasion de la mise en ligne de ses cours et conférences : plus de 2200 pages sur l’enseignement social chrétien… un travail magistral qu’il met à disposition de tous.
Depuis toujours, des prêtres diocésains choisissent de vivre, pour un temps plus ou moins long, leur ministère en dehors de nos deux provinces de Namur et de Luxembourg. L’abbé Juan Carlos Conde Cid en fait actuellement partie. En septembre 2019, il partait pour le Brésil. Il est chargé de cours au séminaire Redemptoris Mater de Brasilia. Sa mission est aussi pastorale. Et même si, au Brésil, les célébrations peuvent avoir lieu moyennant le respect de mesures sanitaires, elle est réduite. L’abbé Conde Cid parle des mois écoulés dans un pays pas plus épargné que le nôtre par le coronavirus.
Depuis 1995, la fraternité de Tibériade rassemble des frères et sœurs pour une vie communautaire. La première religieuse, Soeur Agnès, témoigne de son parcours vers Lavaux-Sainte-Anne. Il y a 25 ans, elle devenait la première mésange.
Lucie travaille aux soins intensifs, au Grand Hôpital de Charleroi. Lors de la première vague du covid-19, la Cinacienne a été auprès des mourants à leur tenir la main au moment du grand départ.